Publié le

Fertilisant et engrais : besoin d’un coup de pousse ?

Quand on jardine, on veut le meilleur pour nos plantes, et c’est bien normal. On les bichonne, on est aux petits soins avec elles. Une solution efficace est de se tourner vers les fertilisants et les engrais. Mais on peut vite s’y perdre dans tout ce qui existe. Aujourd’hui, je vous donne les bases pour comprendre le jargon du jardinier !

Un fertilisant, qu’est-ce que c’est ?

Un fertilisant est une substance qui nourrit les plantes et le sol.
Il peut être d’origine animale, comme le fumier de cheval ou la bouse de vache, ou végétal, comme le compost.
Le fertilisant assure à la plante une pousse plus belle et plus rapide grâce à ses teneurs importantes en azote, phosphore, potassium, calcium ou encore magnésium. Ces nutriments utiles aux plantes sont habituellement trouvés dans les sols. Mais certains sols peuvent perdre leur potentiel nutritif après, par exemple, des cultures trop intensives ou la pousse de plantes trop gourmandes. Le fertilisant peut donc également nourrir le sol pour lui fournir tous les nutriments qui lui manquent.
Mais tout cela, les engrais le font aussi. Alors, quelle est donc la différence entre fertilisants et engrais ?

 

Crédit : L’Échoppe Végétale

Un engrais ou un fertilisant ?

Le choix est à faire selon votre sol. En effet, engrais et fertilisant apporteront la même chose aux plantes, mais agiront différemment sur le sol.
Les engrais sont généralement sous forme liquides ou de granulés. Ils nourrissent la plante et le sol, puis disparaissent peu à peu.
Les fertilisants quant à eux ressemblent à de la terre. En les utilisant sur le sol, ils changent sa texture. Ainsi, un sol trop lourd peut être aéré et retrouver une belle texture grâce à un fertilisant, ce qu’un engrais ne peut pas lui apporter.

Attention à la pollution !

Si les fertilisants et engrais peuvent être naturels et 100% biodégradables, ce n’est pas pour autant que le risque de pollution disparaît. Utilisés en trop grande quantité, ils peuvent polluer les sols et les nappes phréatiques. Il est donc nécessaire de bien respecter les conditions d’utilisation !

Comment fertiliser mon sol si je n’ai pas de vache ou de cheval pour avoir du fumier ?

  • en récupérant du fumier dans les champs : armé d’un grand sac, d’une paire de gants et d’une petite pelle, vous pouvez vous faufiler sous les barrières d’un champ. Mais je ne vous le recommande pas, il y a peut-être un taureau dans le champ, et le propriétaire utilise peut-être ce fumier !
  • en demandant à un éleveur : pourquoi pas, si vous en connaissez un près à vous céder un peu de fumier pour votre potager. Attention cependant aux conditions de vie (notamment l’alimentation et les traitements médicamenteux) des animaux, vous ne voulez pas empoisonner votre potager !
  • en utilisant La Belle Bouse : cette jeune marque lyonnaise propose à la vente des granulés de bouse de vache en version écologique. Oui oui, vraiment !
Crédit : L’Échoppe Végétale

 

La Belle Bouse

Les granulés de bouse de vache proposés par La Belle Bouse sont à l’interface entre fertilisant et engrais : ils ne modifient pas la structure du sol, mais sont intégralement composés de fumier.
Ils s’utilisent toute l’année en intérieur. En extérieur, il est inutile de fertiliser son sol l’hiver. Enterrées autour des racines à quelques centimètres de profondeur, les granules vont répandre peu à peu leurs nutriments dans le sol et la plante pourra s’en nourrir durant 3 mois. Si vous avez peur des odeurs, vous pouvez vous rassurer : une fois enterrées, les granules n’en émettent pas. Votre intérieur ne fleurera pas bon la campagne toute l’année !
La bouse de vache utilisée est soigneusement sélectionnée pour apporter le meilleur aux plantes : elle vient d’exploitations en agriculture biologique de la région Auvergne-Rhône-Alpes et est ensachée dans un ESAT (Établissement et Service d’Aide par le Travail) de la région. La marque est labellisée Nature et Progrès et est utilisable en agriculture biologique.
La Belle Bouse a aussi l’avantage d’être écologique, autant que possible. Le transport se limite au strict minimum, et le packaging est en carton recyclable.

Pour toutes ces raisons, le projet de La Belle Bouse correspond aux valeurs que je promeus, et les produits ont donc rejoint l’eshop. Pour shopper votre bouse, c’est par ici !

Et pour les vegan ?

Eh oui, les vegans refusant l’exploitation animale et tous les produits qui en découlent, la bouse de vache n’est pas vraiment leur indispensable au jardin ! Mais de nombreux engrais et fertilisants végétaux existent et sont tout aussi efficaces !

Laisser un commentaire