Publié le

Au potager en septembre : semis, plantation et culture de saison

La fin de l’été ne signifie pas la fin de l’activité au potager. Le mois de septembre est un mois propice pour semer les plantes que vous récolterez au début du printemps. Alors munissez-vous de vos sachets de graines et suivez le guide du potager en septembre.

Les légumes à cultiver en septembre

Les légumes-feuille s’invitent toute l’année au potager. La culture de ces feuilles croquantes sont à la portée de tous les jardiniers. Dans un bac, en pot, jardinière ou en pleine terre, semez quelques graines de laitue à la volée avant de les recouvrir d’une fine couche de terre.

Voici une petite liste de légumes feuilles à cultiver au potager en septembre :

 

 

 

Planter des fraisiers en septembre

Quel jardinier n’a jamais eu envie d’acheter et de planter des fraisiers au printempes ? Malheureusement, la première récolte ne se manifestera pas rapidement si vous décider d’en faire de même. À cette période de l’année il est déjà trop tard alors prenez les devants.

L’idéal pour savourer vos premières fraises dès le printemps, est de planter quelques pieds de fraisiers en septembre. Ils auront ainsi suffisamment de temps pour prendre racine et se développer dans votre petit potager urbain. Alors ne restez pas planté là !

Les aromatiques à avoir sur son balcon en septembre

Quelque soit le mois de l’année, j’ai toujours des herbes fraîches à portée de main. Tandis que le persil continue de friser, la ciboulette n’est pas en reste. Le basilic n’aime pas les coups de froid alors pensez à le déplacer à l’intérieur dans votre cuisine pour éviter de le voir périr.

La sauge officinale est une battante qui continuera de pousser au balcon quelque soit le temps. La mélisse et l’origan tireront leur révérence par temps froid pour repousser de plus belle au début du printemps. Profitez donc de toutes ces plantes aromatiques en automne avant que l’hiver ne pointe le bout de ses flocons.

L’entretien du potager en septembre

Profitez de la rentrée pour faire le point sur votre jardin. Arracher les plantes séchées par la chaleur de l’été. Semez des engrais verts pour enrichir naturellement la terre. Faites le tri dans vos semis. Listez les plantes à cultiver mois par mois dans un petit carnet. Ainsi, vous serez fin prêt.

Si votre petit jardin est déjà recouvert de feuilles mortes, un petit coup de râteau ne sera pas de trop.


Vous êtes maintenant parés pour jardiner au potager en septembre sans vous planter !

astuce jardinage urbain, que faire au potager en septembre

 

Publié le

Fertilisant et engrais : besoin d’un coup de pousse ?

Quand on jardine, on veut le meilleur pour nos plantes, et c’est bien normal. On les bichonne, on est aux petits soins avec elles. Une solution efficace est de se tourner vers les fertilisants et les engrais. Mais on peut vite s’y perdre dans tout ce qui existe. Aujourd’hui, je vous donne les bases pour comprendre le jargon du jardinier !

Un fertilisant, qu’est-ce que c’est ?

Un fertilisant est une substance qui nourrit les plantes et le sol.
Il peut être d’origine animale, comme le fumier de cheval ou la bouse de vache, ou végétal, comme le compost.
Le fertilisant assure à la plante une pousse plus belle et plus rapide grâce à ses teneurs importantes en azote, phosphore, potassium, calcium ou encore magnésium. Ces nutriments utiles aux plantes sont habituellement trouvés dans les sols. Mais certains sols peuvent perdre leur potentiel nutritif après, par exemple, des cultures trop intensives ou la pousse de plantes trop gourmandes. Le fertilisant peut donc également nourrir le sol pour lui fournir tous les nutriments qui lui manquent.
Mais tout cela, les engrais le font aussi. Alors, quelle est donc la différence entre fertilisants et engrais ?

 

Crédit : L’Échoppe Végétale

Un engrais ou un fertilisant ?

Le choix est à faire selon votre sol. En effet, engrais et fertilisant apporteront la même chose aux plantes, mais agiront différemment sur le sol.
Les engrais sont généralement sous forme liquides ou de granulés. Ils nourrissent la plante et le sol, puis disparaissent peu à peu.
Les fertilisants quant à eux ressemblent à de la terre. En les utilisant sur le sol, ils changent sa texture. Ainsi, un sol trop lourd peut être aéré et retrouver une belle texture grâce à un fertilisant, ce qu’un engrais ne peut pas lui apporter.

Attention à la pollution !

Si les fertilisants et engrais peuvent être naturels et 100% biodégradables, ce n’est pas pour autant que le risque de pollution disparaît. Utilisés en trop grande quantité, ils peuvent polluer les sols et les nappes phréatiques. Il est donc nécessaire de bien respecter les conditions d’utilisation !

Comment fertiliser mon sol si je n’ai pas de vache ou de cheval pour avoir du fumier ?

  • en récupérant du fumier dans les champs : armé d’un grand sac, d’une paire de gants et d’une petite pelle, vous pouvez vous faufiler sous les barrières d’un champ. Mais je ne vous le recommande pas, il y a peut-être un taureau dans le champ, et le propriétaire utilise peut-être ce fumier !
  • en demandant à un éleveur : pourquoi pas, si vous en connaissez un près à vous céder un peu de fumier pour votre potager. Attention cependant aux conditions de vie (notamment l’alimentation et les traitements médicamenteux) des animaux, vous ne voulez pas empoisonner votre potager !
  • en utilisant La Belle Bouse : cette jeune marque lyonnaise propose à la vente des granulés de bouse de vache en version écologique. Oui oui, vraiment !
Crédit : L’Échoppe Végétale

 

La Belle Bouse

Les granulés de bouse de vache proposés par La Belle Bouse sont à l’interface entre fertilisant et engrais : ils ne modifient pas la structure du sol, mais sont intégralement composés de fumier.
Ils s’utilisent toute l’année en intérieur. En extérieur, il est inutile de fertiliser son sol l’hiver. Enterrées autour des racines à quelques centimètres de profondeur, les granules vont répandre peu à peu leurs nutriments dans le sol et la plante pourra s’en nourrir durant 3 mois. Si vous avez peur des odeurs, vous pouvez vous rassurer : une fois enterrées, les granules n’en émettent pas. Votre intérieur ne fleurera pas bon la campagne toute l’année !
La bouse de vache utilisée est soigneusement sélectionnée pour apporter le meilleur aux plantes : elle vient d’exploitations en agriculture biologique de la région Auvergne-Rhône-Alpes et est ensachée dans un ESAT (Établissement et Service d’Aide par le Travail) de la région. La marque est labellisée Nature et Progrès et est utilisable en agriculture biologique.
La Belle Bouse a aussi l’avantage d’être écologique, autant que possible. Le transport se limite au strict minimum, et le packaging est en carton recyclable.

Pour toutes ces raisons, le projet de La Belle Bouse correspond aux valeurs que je promeus, et les produits ont donc rejoint l’eshop. Pour shopper votre bouse, c’est par ici !

Et pour les vegan ?

Eh oui, les vegans refusant l’exploitation animale et tous les produits qui en découlent, la bouse de vache n’est pas vraiment leur indispensable au jardin ! Mais de nombreux engrais et fertilisants végétaux existent et sont tout aussi efficaces !

Publié le

5 bonnes raisons de se lancer dans le jardinage en automne

5 bonnes raisons de se lancer dans le jardinage en automne

Ne vous fiez pas à ce que tout le monde dit. La meilleure saison pour se lancer dans le jardinage n’est pas le printemps et encore moins l’été. On vous a dupé ! Pour vous le prouver, voici 5 bonnes raisons de se lancer dans le jardinage en automne.

Les températures ne sont ni trop hautes, ni trop basses

L’automne est la meilleure saison pour se lancer dans le jardinage urbain. L’été s’achève et la période des récoltes aussi. C’est le bon moment pour laisser la terre au repos en attendant l’arrivée du printemps. Les températures sont plutôt douces selon les régions.

Prenez le temps de la saison pour nettoyer votre coin de verdure, vos outils de jardin et faire le tri. Jetez les plantes mortes au compost, taillez celles qui en ont besoin. Déplacez-celles qui doivent être abritées du vent et de la pluie. En automne, ce n’est vraiment pas le moment de chômer au potager.

laitue qui pousse au potager de versailles, grand trianon, domaine de Marie-Antoinette
crédit : mon petit balcon

Les premières récoltes pointent le bout de leur feuille dès le printemps

Les graines hivernent

Pour avoir des récoltes dès le début du printemps, commencez les semis en automne. Des fleurs comestibles comme le bleuet bleu ou le coquelicot rouge pourront être semées en automne. Avec la baisse des températures, elles ne germeront pas directement et c’est temps mieux. Elles seront protégées du froid hivernal à venir.

Premières semées, premières levées

Elles seront “en pause”. Dès l’arrivée de températures un peu plus chaleureuses, les premières graines pointeront le bout de leur feuille, assez rapidement. Alors jardiner en automne est un bon moyen de préparer le printemps. C’est aussi le bon moment pour planter des bulbes de fleurs d’automne et certaines plantes aromatiques.

récolte d'une botte de radis en automne
crédit : daiga-ellaby

 

planter des bulbes d'automne, dahlia
crédit : annie-spratt

Plus besoin d’arroser (si la pluie est au rendez-vous)

Ce n’est pas nouveau. L’automne est en générale une saison humide et pluvieuse, quelque soit la région. C’est donc le bon moment pour récolter l’eau de pluie et la réutiliser pour arroser. Si vous avez la chance d’avoir une terrasse ou un balcon en ville au dernier étage, profitez-en. Installez des récipients pour récolter la moindre goutte. Et comme le thermomètre baisse, les plantes auront besoin d’être arrosées moins régulièrement que durant la période estivale.

Se lancer dans une nouvelle activité pour décompresser après le travail

Plants Therapy

Plants make people happy (trad : Les plantes rendent les gens heureux).

Avez-vous déjà croisé une personne qui a des plantes chez elle et qui n’aiment pas ça ? Non ? Et bien c’est normal car ça n’existe pas. Une fois que vous aurez mis les mains dans la terre, il sera difficile de vous en sortir. On commence avec un pilea, une monstera, un alocasia et on ne s’arrête pas. Jardiner est un bon moyen de se détendre après une longue journée passée au bureau. C’est un moment rien que pour soi, en tête à tête avec la nature.

Une plante n’est pas un meuble

Mais attention tout de même, les plantes sont des êtres vivants qui ont besoin d’attention. Si vous débutez, commencez par acheter 2 ou 3 plantes de petites tailles de préférence. Elles pourront ainsi mieux s’adapter à votre environnement.

Des plantes au bureau

Pour vous sentir au bureau comme à la maison, pensez aussi à ramener une plante sur votre lieu de travail. Les bureaux ont des climats assez compliqués en général (climatisation, air sec, forte chaleur). Préférez alors des plantes peu capricieuses comme les calathéas ou les chlorophytum. Le tout est de penser à leur laisser une petite réserve d’eau pour qu’elles ne meurent pas de soif si vous vous absentez.

décorer son appartement avec des plantes d'intérieur en mode lagom
crédit : alexandra-gorn

 

décorer son appartement avec des plantes d'intérieur en mode lagom
crédit : échoppe végétale

Avoir un petit coin de verdure à la maison toute l’année

Le jardin à portée de main

Si vous commencez à jardiner dès l’automne, vous pourrez vous délecter en hiver dans une oasis de verdure. Temps qu’il ne fait pas trop froid dans votre appartement, installez quelques plantes d’intérieur. Créez-vous un coin cosy où il fera bon se reposer.

Ajoutez-y un plaid, un bon stock de thé et le tour est joué. vous serez fin prêt à affronter l’hiver en toute sérénité. En 2018, le mode LAGOM est activité ! Le HYGGE c’est so 2017.


Avec ces 5 bonnes raison de se lancer dans le jardinage en automne, vous ne pourrez plus vous planter. Rendez-vous au prochain équinoxe.