Bienvenue sur la gazette végétale

Publié par Laisser un commentaire

Orientation du balcon : quelles plantes choisir

blette à cadre rouge et feuille vertes qui poussent dans la terre

Vous pensez ne pas voir avoir la main verte ? Et bien détrompez-vous, vous avez peut-être juste choisi le mauvais emplacement pour vos plantes. Si elles ne profitent pas d’une orientation adaptée à leur besoin, l’environnement choisi ne sera pas favorable à leur développement.

Par conséquent, les plantes peuvent ralentir ou arrêter leur croissance ce qui peut les amener à mourir. Alors vos mains, qu’elles soient gauches ou non, n’y sont pour rien ! Pour éviter de voir vos petites plantes quitter le champs de bataille trop tôt, voici quelles informations à garder sous le coude au sujet de l’orientation et de l’exposition de votre balcon.

 

légumes feuilles comme la laitue qui poussent à l'ombre avec une faible source de lumière

 

Exposition, chaleur et luminosité

On distingue différentes expositions en fonction de l’orientation du balcon et des fenêtres d’un appartement. Ces élément vous donnent de nombreuses informations sur le type de luminosité dont vos plantes pourront bénéficier. On le calcule notamment en fonction du nombre d’heures d’ensoleillement effectif au cours d’une journée. Cependant, ce ne sera pas le seul élément à prendre en compte.

Bien placer les plantes : l’orientation du balcon

Sud, Ouest, Sud-Ouest

Si vos fenêtres sont exposées au Sud, à l’Ouest ou au Sud-Ouest vous avez l’exposition que tous les jardiniers urbains rêvent d’avoir. Alors profitez-en pour cultiver de nombreux fruits et légumes sur votre balcon au fil des saisons !

Nord, Est, Nord-Est

Si vous avez une orientation à l’Est, vous avez l’opportunité de voir chaque matin le soleil se laver ! Ce spectacle va en mettre plein les feuilles à vos plantes ! Si votre exposition est plus au Nord, vous profitez de quelques heures de lumière en début puis en fin de journée. Ce sont quelques heures que vos plantes apprécieront si aucun d’obstacle ne vient obstruer le passage de la lumière.

La lumière, le soleil et l’exposition

Exposition ensoleillée

Si votre balcon dispose de plus de 5h de soleil par jour vous avez une exposition ensoleillée. Bien pioche ! Vous pouvez faire pousser sur votre balcon un très large choix de plantes, à condition de bien penser à l’arrosage.

Exposition à la mi-ombre

Si votre balcon dispose de 4h à 5h de lumière directe par jour, préférez des plants qui aiment pousser à la mi-ombre.

Une exposition à l’ombre

Enfin si votre balcon dispose de 1h à 2h de soleil direct par jour ou de lumière indirecte, vos plantes seront à l’ombre. Alors privilégiez les plantes qui ont besoin de peu de lumière pour pousser. Elles sont beaucoup moins nombreuses mais il en existe tout de même !

 

fougères qui poussent à l'ombre avec une faible source de lumière

 

Il n’y a pas que l’orientation qui compte

L’exposition ne prend pas seulement en compte l’orientation mais aussi le vent, la présence ou l’absence de bâtiments ou d’arbres qui obstruent le passage de la lumière, sans oublier la température. Tous ces éléments auront un rôle important à jouer dans le bon développement de la plante.

Ici, nous allons nous concentrer sur le nombre d’heures de soleil direct dont vos plantes bénéficieront, pour vous orienter vers les plantes adaptées à votre environnement.

Liste des plantes qui poussent à l’ombre

Voici une liste non exhaustive des plantes qui poussent même avec peu de soleil, à l’ombre ou à la mi-ombre. Ça va être le cas des :
légumes feuilles qui n’apprécient pas d’avoir trop chaud comme les variétés de:

Certaines herbes aromatiques et plantes condimentaires préfèrent aussi l’ombre comme les :

  • persil,
  • menthe,
  • ail,
  • échalote,
  • verveine,
  • ciboule,
  • ciboulette.

En fruits on retrouve :

  • le framboisier,
  • les fraises. Cependant les fraisiers ont besoin de chaleur pour pousser et développer toute leur saveur.

 

Vous avez maintenant toutes les informations nécessaires
pour choisir des plantes adaptées à votre orientation !

Publié par Laisser un commentaire

Cultiver des tomates bios en pot sur balcon

tomates vertes et rouges en train de murir au potager sur balcon - échoppe végétale

Les tomates font partie des légumes préférés du jardinier au potager. Pas besoin d’un jardin pour en profiter. Un petit balcon ou une grande terrasse au soleil suffisent pour profiter d’une récolte de tomate locales et de saison. Avec les conseils de culture qui suivent, vous deviendrez à coup sûr le maître de la tomate en pot sur balcon !

Quand semer les graines de tomates

Pour en profiter tout l’été, semez les graines de tomates dès le mois de février dans votre salon et ce jusqu’en avril. Munissez-vous de graines, de godet et d’un peu de terreau pour démarrer votre culture de tomates bios.

Quand planter des tomates en pot ?

À partir du mois de mai, préférez l’achat de plants de tomate plutôt que la semis de graines. La tomate étant une plante à croissance longue, vous aurez ainsi une récolte plus tôt dans l’année.

Où placer mes tomates sur le balcon ?

Les tomates ont besoin de lumière et de chaleur pour pousser. Pour maximiser les récoltes, installez vos plants de tomates dans une partie bien ensoleillée de votre balcon.

Quand arroser les plants de tomates ?

Les plants de tomates cultivés en pot sur le balcon ont besoin d’une terre humide, alors arrosez-les régulièrement. Vous devez garder la terre fraîche et humide au toucher. Elle ne doit pas être noyée !

 

tomates vertes et rouges en train de murir au potager sur balcon - échoppe végétale

 

Quand récolter les tomates sur le balcon ?

La récolte des tomates cultivées sur le balcon a lieu entre l’été et l’automne, lorsqu’elles sont mûres et bien rouges, en fonction de la variété de tomate bio cultivée. Si vos tomates sont encore vertes et que vous voulez en profiter après de prendre le route des vacances d’été, ce petit légume-fruit peut aussi se consommer vert en version cuite.

Quelles variétés de tomates cultiver sur un balcon ?

Sur un balcon, choisissez des variétés de petits fruits comme les tomates cerises et tomates cocktail. Voici deux variétés originales à découvrir : “tomate cerise golden sunrise”, “tomate jaune téton de Vénus”.

Comment conserver les tomates

La saison des tomates ne durent qu’un temps malgré le fait qu’on en trouve presque toute l’année dans les supermarchés. Alors pour avoir le luxe de manger des tomates savoureuses au fil des saisons, voici des petites recette de conservation à réaliser:

  • confiture de tomates
  • chutney de tomates vertes
  • en sauce tomate
    • à mettre dans un bocal stérilisé
    • à congeler dans les bacs à glaçons
  • coulis de tomate
  • sauce ketchup maison
  • sauce chili avec des piments cultivés sur le balcon
  • confites entières
  • sur une tarte, dans un cake salé ou sur une pizza (que vous congèlerez pour les déguster au moment venus lors d’un repas en famille).

tomates vertes et rouges en train de murir au potager sur balcon - échoppe végétale

crédit : échoppe végétale 

Comment entretenir les plants de tomates en pot ?

Voici quelques astuces pour que vos plants de tomates restent plus vigoureux :

  • couper les gourmands pour stimuler le développement de la plante,
  • apporter une dose d’engrais liquide spécial tomates tous les 10 jours, lors de l’arrosage, lorsque les premières fleurs apparaissent (1g / litre d’eau),
  • lorsque les premiers fruits apparaissent, s’il y a trop de feuilles et qu’elles obstruent le passage de la lumière, tailler certaines feuilles,
  • avant que les températures ne soient trop chaudes, pailler le sol avec des copeaux ou des restes de tontes sèches.

Quel engrais utiliser pour stimuler la croissance des tomates en pot ?

Avant de mettre vos plants de tomates en pot, préparez le terreau. Mélangez au terreau une poignée de bouse de vache déshydratée La belle bouse et/ou un peu de compost mûr puis planter les tomates.

Vous pouvez aussi mettre des coquilles d’œufs broyées au fond du trou. Tous ces apports permettent aux plants de tomate d’aller puiser dans cette réserve de nutriments pour mieux se développer. Les légumes fruits sont des plantes très gourmandes et ont besoin d’une terre bien enrichie pour vous offrir de belles récoltes et se fortifier.

Vous avez maintenant toutes les clés pour apprendre à cultiver vos propres tomates sans vous planter.

Pour aller plus loin : rejoignez le rang d’oignon du gang de tomate créé par Julie Pancakes

Publié par Laisser un commentaire

Top de 10 livres pour se mettre au jardinage urbain

10 livres pour se mettre au jardinage urbain : livre adulte et livre enfant

Tout le monde peut avoir la main verte, à condition d’avoir les bons outils pour y arriver. Si vous avez déjà des outils, des graines et des plantes en votre possession, cette liste de 10 10 livres pour se mettre au jardinage urbain, devrait vous conduire sur la bonne voie. Vous y trouverez des livres qui plairont aux petits comme aux grands jardiniers !

Pour les grands jardiniers

livre pour apprendre à jardine en ville et en intérieur : Urban Jungle : décorer avec les plantesUrban Jungle : décorer avec les plantes

Si vous êtes un plant addict fan des plantes d’intérieur, il vous faut ce livre. Judith et Igor, fondateurs de la communauté Urban Jungle Blogger, sont partis à la rencontre de passionnés de plantes et leur ont tiré les vers du nez. Ainsi, ils nous ont livré tous leurs conseils pour avoir la main verte en toute circonstance. Après l’avoir feuilleté, le bouturage et la culture des plantes succulentes n’aura plus de secret pour vous !

livre pour apprendre à jardine en ville et en intérieur : Un potager sur mon balcon pas à pas - Larousse - Philippe AsserayUn potager sur mon balcon pas à pas – Larousse – Philippe Asseray

Si vous venez d’emménager dans un appartement qui possède un balcon ou une terrasse, qu’attendez-vous pour y inclure un petit potager ? Des fraises, de la menthe, des pieds de tomates et du basilic, retrouvez tous les conseils pour vous lancer de la graine à l’assiette.

livre pour apprendre à jardine en ville et en intérieur : Potager en carré editions esiPotager en carré, le guide pratique – Editions ESI

Si vous avez la chance de disposer d’un petit jardin en ville, un carré potager ne pourra que le sublimer. 1 à 2 m² suffisent pour cultiver votre petit coin de verdure comestible. Avec ce livre, vous trouverez les conseils nécessaires pour bien associer les plantes les unes avec les autres.

livre pour apprendre à jardine en ville et en intérieur :Le potager biodynamique - Marabout - Monty WaldinLe potager biodynamique – Marabout – Monty Waldin

La biodynamie et la permaculture sont des sujets tendance dans le domaine de l’agriculture urbaine en ce moment. Pourtant, ces techniques existent depuis belle lurette. Pour maîtriser les tenants et aboutissants de ce sujet passionnant, ruez-vous sur ce livre. Vous deviendrez le maître du potager urbain biologique !

livre pour apprendre à jardine en ville et en intérieur :Le potager selon Xavier - LA MAISON RUSTIQUE - Xavier Mathias Alain BaratonLe potager selon Xavier – LA MAISON RUSTIQUE – Xavier Mathias Alain Baraton

Le visage de Xavier Mathias vous est peut être familié. On a eu l’occasion de le découvrir dans les médias au travers d’émissions télévisée qui traitent de la biodynamie et de la permaculture. C’est un expert en la matière. En feuilletant cet ouvrage de jardinage, vous en aurez plein les yeux. Il remet les anciens légumes au goût du jour pour vous aider à cultiver un potager aux mille et une saveur. C’est un cadeau original à offrir pour Noël à un gourmet jardinier.

Pour jardiner en famille, avec les enfants

livre pour jardiner avec les enfants en famille : Organisation : Organiseur Mémoniak pour jardiner avec la lune 2018 - 365 Éditions - Anaïs KaliOrganisation : Organiseur Mémoniak pour jardiner avec la lune 2018 – 365 Éditions – Anaïs Kali

Pour jardiner, organiser les tâches du quotidien et regarder l’année s’écouler, le mémoniak du jardinier est votre compagnon. Aimanté au frigo, il vous permettra d’indiquer vos activités du quotidien tout en gardant un oeil sur les tâches à effectuer au jardin.

livre pour jardiner avec les enfants en famille : Le grand livre de jardinage des enfants - Thierry Magnier Editions - Caroline Pellissier, Elisa Géhin et Virginie Aladjidi Le grand livre de jardinage des enfants – Thierry Magnier Editions – Caroline Pellissier, Elisa Géhin et Virginie Aladjidi 

Petits et grands seront conquis par ce livre jardinage illustré. C’est une idée de cadeau à glisser sous le sapin et à offrir aux enfants en quête de nature. Des recettes, aux astuces en passant par les conseils jardinage, cet ouvrage coloré devrait plaire à toute la famille lors des activités les mains dans la terre.

livre pour jardiner avec les enfants en famille : Des tomates sur mon balcon - La Martiniere Jeunesse - Thierry Heuninck (Auteur), Aurore Petit (Illustration)Des tomates sur mon balcon – La Martiniere Jeunesse – Thierry Heuninck (Auteur)Aurore Petit (Illustration)

De la graine à l’assiette, ce livre de jardinage illustré guide vos enfants pas à pas pour leur transmettre les bases de la culture d’un petit potager. Planter des fraises, cultiver des tomates, semer des graines de persil. Toutes ces tâches n’auront plus de secret pour eux !

livre pour jardiner avec les enfants en famille : Je plante ça pousse - Rustikid - Philippe Asseray (Auteur), Charlène Tong (Illustrations)Je plante ça pousse – Rustikid – Philippe Asseray (Auteur), Charlène Tong (Illustrations)

Qui a-t-il de plus beaux que d’admirer la couleur d’une tomate changer au fil des semaines avant de pouvoir la récolter ? Ce livre nature dévoile tous les secrets du jardin et de la biodiversité dans son ensemble. Vos enfants risquent de le dévorer.

livre pour jardiner avec les enfants en famille : Mon p’tit potager bio - salamandre - Danièle Schulthess.Mon p’tit potager bio – Salamandre – Danièle Schulthess

Et si le jardinage était un moyen de faire aimer les légumes aux enfants ? Apprenez avec vos têtes blondes à semer, à planter et à cultiver des légumes qu’ils pourront savourer, avec l’aide de ce livre. De la graine à l’assiette, vos jeunes pousses deviendront des légumivores sans qui vous n’ayez à faire d’efforts !

 

 


Cette liste de 10 livres pour se mettre au jardinage urbain touche à sa fin.
Vous n’avez maintenant plus aucunes excuses pour ne pas vous lancer dans le jardinage urbain en famille, avec ou sans jardin !

10 livres pour se mettre au jardinage urbain : livre adulte et livre enfant

Publié par Laisser un commentaire

Au potager en septembre : semis, plantation et culture de saison

La fin de l’été ne signifie pas la fin de l’activité au potager. Le mois de septembre est un mois propice pour semer les plantes que vous récolterez au début du printemps. Alors munissez-vous de vos sachets de graines et suivez le guide du potager en septembre.

Les légumes à cultiver en septembre

Les légumes-feuille s’invitent toute l’année au potager. La culture de ces feuilles croquantes sont à la portée de tous les jardiniers. Dans un bac, en pot, jardinière ou en pleine terre, semez quelques graines de laitue à la volée avant de les recouvrir d’une fine couche de terre.

Voici une petite liste de légumes feuilles à cultiver au potager en septembre :

 

 

 

Planter des fraisiers en septembre

Quel jardinier n’a jamais eu envie d’acheter et de planter des fraisiers au printempes ? Malheureusement, la première récolte ne se manifestera pas rapidement si vous décider d’en faire de même. À cette période de l’année il est déjà trop tard alors prenez les devants.

L’idéal pour savourer vos premières fraises dès le printemps, est de planter quelques pieds de fraisiers en septembre. Ils auront ainsi suffisamment de temps pour prendre racine et se développer dans votre petit potager urbain. Alors ne restez pas planté là !

Les aromatiques à avoir sur son balcon en septembre

Quelque soit le mois de l’année, j’ai toujours des herbes fraîches à portée de main. Tandis que le persil continue de friser, la ciboulette n’est pas en reste. Le basilic n’aime pas les coups de froid alors pensez à le déplacer à l’intérieur dans votre cuisine pour éviter de le voir périr.

La sauge officinale est une battante qui continuera de pousser au balcon quelque soit le temps. La mélisse et l’origan tireront leur révérence par temps froid pour repousser de plus belle au début du printemps. Profitez donc de toutes ces plantes aromatiques en automne avant que l’hiver ne pointe le bout de ses flocons.

L’entretien du potager en septembre

Profitez de la rentrée pour faire le point sur votre jardin. Arracher les plantes séchées par la chaleur de l’été. Semez des engrais verts pour enrichir naturellement la terre. Faites le tri dans vos semis. Listez les plantes à cultiver mois par mois dans un petit carnet. Ainsi, vous serez fin prêt.

Si votre petit jardin est déjà recouvert de feuilles mortes, un petit coup de râteau ne sera pas de trop.


Vous êtes maintenant parés pour jardiner au potager en septembre sans vous planter !

astuce jardinage urbain, que faire au potager en septembre

 

Publié par Laisser un commentaire

Fertilisant et engrais : besoin d’un coup de pousse ?

Quand on jardine, on veut le meilleur pour nos plantes, et c’est bien normal. On les bichonne, on est aux petits soins avec elles. Une solution efficace est de se tourner vers les fertilisants et les engrais. Mais on peut vite s’y perdre dans tout ce qui existe. Aujourd’hui, je vous donne les bases pour comprendre le jargon du jardinier !

Un fertilisant, qu’est-ce que c’est ?

Un fertilisant est une substance qui nourrit les plantes et le sol.
Il peut être d’origine animale, comme le fumier de cheval ou la bouse de vache, ou végétal, comme le compost.
Le fertilisant assure à la plante une pousse plus belle et plus rapide grâce à ses teneurs importantes en azote, phosphore, potassium, calcium ou encore magnésium. Ces nutriments utiles aux plantes sont habituellement trouvés dans les sols. Mais certains sols peuvent perdre leur potentiel nutritif après, par exemple, des cultures trop intensives ou la pousse de plantes trop gourmandes. Le fertilisant peut donc également nourrir le sol pour lui fournir tous les nutriments qui lui manquent.
Mais tout cela, les engrais le font aussi. Alors, quelle est donc la différence entre fertilisants et engrais ?

 

Crédit : L’Échoppe Végétale

Un engrais ou un fertilisant ?

Le choix est à faire selon votre sol. En effet, engrais et fertilisant apporteront la même chose aux plantes, mais agiront différemment sur le sol.
Les engrais sont généralement sous forme liquides ou de granulés. Ils nourrissent la plante et le sol, puis disparaissent peu à peu.
Les fertilisants quant à eux ressemblent à de la terre. En les utilisant sur le sol, ils changent sa texture. Ainsi, un sol trop lourd peut être aéré et retrouver une belle texture grâce à un fertilisant, ce qu’un engrais ne peut pas lui apporter.

Attention à la pollution !

Si les fertilisants et engrais peuvent être naturels et 100% biodégradables, ce n’est pas pour autant que le risque de pollution disparaît. Utilisés en trop grande quantité, ils peuvent polluer les sols et les nappes phréatiques. Il est donc nécessaire de bien respecter les conditions d’utilisation !

Comment fertiliser mon sol si je n’ai pas de vache ou de cheval pour avoir du fumier ?

  • en récupérant du fumier dans les champs : armé d’un grand sac, d’une paire de gants et d’une petite pelle, vous pouvez vous faufiler sous les barrières d’un champ. Mais je ne vous le recommande pas, il y a peut-être un taureau dans le champ, et le propriétaire utilise peut-être ce fumier !
  • en demandant à un éleveur : pourquoi pas, si vous en connaissez un près à vous céder un peu de fumier pour votre potager. Attention cependant aux conditions de vie (notamment l’alimentation et les traitements médicamenteux) des animaux, vous ne voulez pas empoisonner votre potager !
  • en utilisant La Belle Bouse : cette jeune marque lyonnaise propose à la vente des granulés de bouse de vache en version écologique. Oui oui, vraiment !
Crédit : L’Échoppe Végétale

 

La Belle Bouse

Les granulés de bouse de vache proposés par La Belle Bouse sont à l’interface entre fertilisant et engrais : ils ne modifient pas la structure du sol, mais sont intégralement composés de fumier.
Ils s’utilisent toute l’année en intérieur. En extérieur, il est inutile de fertiliser son sol l’hiver. Enterrées autour des racines à quelques centimètres de profondeur, les granules vont répandre peu à peu leurs nutriments dans le sol et la plante pourra s’en nourrir durant 3 mois. Si vous avez peur des odeurs, vous pouvez vous rassurer : une fois enterrées, les granules n’en émettent pas. Votre intérieur ne fleurera pas bon la campagne toute l’année !
La bouse de vache utilisée est soigneusement sélectionnée pour apporter le meilleur aux plantes : elle vient d’exploitations en agriculture biologique de la région Auvergne-Rhône-Alpes et est ensachée dans un ESAT (Établissement et Service d’Aide par le Travail) de la région. La marque est labellisée Nature et Progrès et est utilisable en agriculture biologique.
La Belle Bouse a aussi l’avantage d’être écologique, autant que possible. Le transport se limite au strict minimum, et le packaging est en carton recyclable.

Pour toutes ces raisons, le projet de La Belle Bouse correspond aux valeurs que je promeus, et les produits ont donc rejoint l’eshop. Pour shopper votre bouse, c’est par ici !

Et pour les vegan ?

Eh oui, les vegans refusant l’exploitation animale et tous les produits qui en découlent, la bouse de vache n’est pas vraiment leur indispensable au jardin ! Mais de nombreux engrais et fertilisants végétaux existent et sont tout aussi efficaces !

Publié par Laisser un commentaire

5 bonnes raisons de se lancer dans le jardinage en automne

5 bonnes raisons de se lancer dans le jardinage en automne

Ne vous fiez pas à ce que tout le monde dit. La meilleure saison pour se lancer dans le jardinage n’est pas le printemps et encore moins l’été. On vous a dupé ! Pour vous le prouver, voici 5 bonnes raisons de se lancer dans le jardinage en automne.

Les températures ne sont ni trop hautes, ni trop basses

L’automne est la meilleure saison pour se lancer dans le jardinage urbain. L’été s’achève et la période des récoltes aussi. C’est le bon moment pour laisser la terre au repos en attendant l’arrivée du printemps. Les températures sont plutôt douces selon les régions.

Prenez le temps de la saison pour nettoyer votre coin de verdure, vos outils de jardin et faire le tri. Jetez les plantes mortes au compost, taillez celles qui en ont besoin. Déplacez-celles qui doivent être abritées du vent et de la pluie. En automne, ce n’est vraiment pas le moment de chômer au potager.

laitue qui pousse au potager de versailles, grand trianon, domaine de Marie-Antoinette
crédit : mon petit balcon

Les premières récoltes pointent le bout de leur feuille dès le printemps

Les graines hivernent

Pour avoir des récoltes dès le début du printemps, commencez les semis en automne. Des fleurs comestibles comme le bleuet bleu ou le coquelicot rouge pourront être semées en automne. Avec la baisse des températures, elles ne germeront pas directement et c’est temps mieux. Elles seront protégées du froid hivernal à venir.

Premières semées, premières levées

Elles seront “en pause”. Dès l’arrivée de températures un peu plus chaleureuses, les premières graines pointeront le bout de leur feuille, assez rapidement. Alors jardiner en automne est un bon moyen de préparer le printemps. C’est aussi le bon moment pour planter des bulbes de fleurs d’automne et certaines plantes aromatiques.

récolte d'une botte de radis en automne
crédit : daiga-ellaby

 

planter des bulbes d'automne, dahlia
crédit : annie-spratt

Plus besoin d’arroser (si la pluie est au rendez-vous)

Ce n’est pas nouveau. L’automne est en générale une saison humide et pluvieuse, quelque soit la région. C’est donc le bon moment pour récolter l’eau de pluie et la réutiliser pour arroser. Si vous avez la chance d’avoir une terrasse ou un balcon en ville au dernier étage, profitez-en. Installez des récipients pour récolter la moindre goutte. Et comme le thermomètre baisse, les plantes auront besoin d’être arrosées moins régulièrement que durant la période estivale.

Se lancer dans une nouvelle activité pour décompresser après le travail

Plants Therapy

Plants make people happy (trad : Les plantes rendent les gens heureux).

Avez-vous déjà croisé une personne qui a des plantes chez elle et qui n’aiment pas ça ? Non ? Et bien c’est normal car ça n’existe pas. Une fois que vous aurez mis les mains dans la terre, il sera difficile de vous en sortir. On commence avec un pilea, une monstera, un alocasia et on ne s’arrête pas. Jardiner est un bon moyen de se détendre après une longue journée passée au bureau. C’est un moment rien que pour soi, en tête à tête avec la nature.

Une plante n’est pas un meuble

Mais attention tout de même, les plantes sont des êtres vivants qui ont besoin d’attention. Si vous débutez, commencez par acheter 2 ou 3 plantes de petites tailles de préférence. Elles pourront ainsi mieux s’adapter à votre environnement.

Des plantes au bureau

Pour vous sentir au bureau comme à la maison, pensez aussi à ramener une plante sur votre lieu de travail. Les bureaux ont des climats assez compliqués en général (climatisation, air sec, forte chaleur). Préférez alors des plantes peu capricieuses comme les calathéas ou les chlorophytum. Le tout est de penser à leur laisser une petite réserve d’eau pour qu’elles ne meurent pas de soif si vous vous absentez.

décorer son appartement avec des plantes d'intérieur en mode lagom
crédit : alexandra-gorn

 

décorer son appartement avec des plantes d'intérieur en mode lagom
crédit : échoppe végétale

Avoir un petit coin de verdure à la maison toute l’année

Le jardin à portée de main

Si vous commencez à jardiner dès l’automne, vous pourrez vous délecter en hiver dans une oasis de verdure. Temps qu’il ne fait pas trop froid dans votre appartement, installez quelques plantes d’intérieur. Créez-vous un coin cosy où il fera bon se reposer.

Ajoutez-y un plaid, un bon stock de thé et le tour est joué. vous serez fin prêt à affronter l’hiver en toute sérénité. En 2018, le mode LAGOM est activité ! Le HYGGE c’est so 2017.


Avec ces 5 bonnes raison de se lancer dans le jardinage en automne, vous ne pourrez plus vous planter. Rendez-vous au prochain équinoxe.

Publié par Laisser un commentaire

Les accessoires du jardinier urbain sur balcon ou terrasse

outils de jardinage éco-responsable, dewit fabriqué en Hollande, plantoir et fourche

Des outils pour jardiner, il y en a des tas. Mais si on ne devait en posséder que quelques uns, ce seraient ceux-là. Voici quelques outils et accessoires du jardinier urbain avec ou sans jardin ! Que vous possédiez un balcon potager, des rebords de fenêtres fleuris ou une jungle urbaine, le jardin est à portée de main.

Les graines

Privilégier les variétés anciennes

Que ce soient des plantes aromatiques, des petits légumes fruits, des légumineuses ou des légumes racines, remplissez votre grenier de différentes variétés. Privilégiez des variétés de graines anciennes qui sont plus coriaces et robustes face aux intempéries.

Choisir les graines adaptées à votre espace

Afin de sélectionner les bonnes variétés de graines et maximiser vos chances de succès, commencez par analyser votre environnement. L’exposition au soleil, à l’ombre, au vent ou à la pluie sont autant d’éléments à prendre en compte.

Tandis que les légumes-fruits auront besoin de beaucoup de soleil et de chaleur pour se développer et mûrir, les légumes feuilles vont préférer l’ombre et la fraîcheur.

sachet kraft recyclable de graines de chou kale bios et reproductibles
copyright / échoppe végétale

 

jeunes pousses de graines de chou kale bios et reproductibles
copyright / échoppe végétale

De la persévérance et une pointe de bons conseils

On ne naît pas jardinier. On le devient après un temps d’analyse et d’expérimentations. Chaque plante se développe différemment en fonction de l’endroit où elle est installée et des soins qu’on lui procure.

Commencez par cultiver 2 ou 3 plantes avant de vous lancer dans la grand épopée végétale. Faites-vous la main sur des plantes faciles à cultiver comme les plantes aromatiques ou les fleurs comestibles des champs.

Si vous voulez vous lancer, le blog de jardinage urbain Mon petit balcon pourra vous y aider. Vous y trouverez une flopée de conseils pour mettre les mains à la terre sur votre balcon ou vos rebords de fenêtre !

Ne vous arrêtez surtout pas à un échec. Il faut se planter plusieurs fois avant d’être cultivé. “Réessayer et ne rien lâcher”, c’est le motto du jardinier sur champ de bataille !

Les outils

Pour semer vos premières graines, vos mains vertes seront le seul outil utile. Une fois que les graines se seront transformées en belles plantes, qu’il sera temps de les repiquer ou de les replanter, plantoir et fourche ne seront pas de trop pour préparer la terre.

outils de jardinage éco-responsable, dewit fabriqué en Hollande, plantoir et rateau
copyright / échoppe végétale

La tenue du jardinier urbain

Bien que la tenue ne soit pas exigée (il n’y a pas de videur à l’entrée du potager, qu’on se rassure), un tablier n’est jamais de trop. Et même si l’habit ne fait pas le moine, ça donne tout de suite plus de style. Couleur unie ou style marin, j’ai déjà choisi le mien, et vous 🙂 ?

tablier un lin couleur uni naturel portée par un jeune homme avec des basket veja à côté du potager
copyright / échoppe végétale

L’engrais et arrosage

Si vous avez semé vos graines et qu’elles commencent à pousser, le plus dur est passé. Pour avoir des récoltes gourmandes et généreuses, une petite dose d’engrais n’est jamais de trop. Appliquez-en une fois par saison pour avoir de belles récoltes à foison.

Notre petit chouchou, c’est bien sûr La belle bouse, un engrais issu de l’économie circulaire. Sophie Anaf et toute son équipe lyonnaise utilisent les excréments de petits élevages bovins d’Auvergne-Rhônes-Alpes. Avec cet engrais, c’est la permaculture et la biodynamie qui vous tend les mains.

L’arrosage est aussi la clé du succès. L’eau est une denrée à ne pas gaspiller alors pensez à récupérer l’eau de la cuisine pour la transvaser dans un arrosoir.

View this post on Instagram

English below ◆ Vous vous demandez probablement pourquoi je garde mon arrosoir @echoppe.vegetale dans l'évier? Quand je dois faire la vaisselle, la première eau est toujours froide. Je ne veux pas la gacher alors je ma collecte et l'utilise pour arroser mes plantes. De même avec un bol quand je dois rinces mes légumes. L'eau c'est la vie, ne la gâchons pas! ◆ You are probably wondering why do I keep my watering can from @echoppe.vegetale in the sink ? When I need to do the dishes, the first water is always cold. I don't want to waste it so I collect it and use it to water my plants. Same thing with a bowl when I need to clean my veggies. Water is life, don't waste it! x

A post shared by Melanie Lily 🌿 Green Lifestyle (@lilyfairly) on


Vous connaissez maintenant tous les accessoires du jardinier urbain en herbe. Ne restez pas planté là ! Semez, plantez et cultivez votre jardin.

Publié par Laisser un commentaire

Conseils d’entretenir du potager urbain en été : aromatique, fruit, légume et fleur comestible

conseils pour jardiner en été et arroser les plantes avant de partir en vacances

En juillet, les rayons du soleil rendent vos récoltes bien sucrées et vos fleurs offrent leurs plus belles couleurs. C’est le bon moment pour lever le pied au potager. Regardez vos plantes pousser et laisser vous allez à un peu de rêverie.

tomates vertes et rouges en train de murir au potager sur balcon - échoppe végétale
crédit : échoppe végétale
tomates vertes et rouges en train de murir au potager sur balcon - échoppe végétale
crédit : échoppe végétale

Qui-a-t-il de plus beaux que de regarder des tomates en train de mûrir ? Admirer-les en train de passer du vert au rouge le temps de quelques jours, avant de les savourer à la croque-en-sel.

arroser cet été avec un petit arrosoir anglais vert foncé en plastique recyclé
crédit : échoppe végétale

Comment arroser suffisamment les plantes en été ?

Vous avez prévu de vous absenter cet été et vous ne savez pas si vos plantes vont tenir le coup durant les fortes chaleurs ? Et bien voici quelques conseils pour ne pas voir le fruit de vos efforts réduit à néant à votre retour.

Les ollas, système d’irrigation économique en terre cuite

Les systèmes d’arrosage par irrigation sont utilisés par les jardiniers depuis plus de deux milles ans. Si la terre cuite est une matière privilégiée au jardin, ce n’est pas pour rien. Selon le degré de température à laquelle elle est chauffée, la terre cuite devient plus ou moins poreuse (elle laisse passer l’air et l’eau). Et parmi les objets très utiles au jardinier, on retrouve l’olla.

Comment ça marche une olla ?

Planter des ollas prêt de vos cultures est un bon moyen pour maintenir un arrosage en votre absence. Pour que l’olla soit opérationnelle, il faut la remplir d’eau puis refermer le couvercle.

Les ollas sont cuites à faible température pour faciliter l’irrigation par capillarité. Cela signifie que l’eau va passer, à travers le récipient en terre cuite, très lentement pour arroser vos plantes en fonction de leur besoin. Cela évite l’évaporation et par la même occasion de diminuer le gaspillage d’eau.

olla, jarre d'irrigation en terre cuite
crédit : échoppe végétale
olla, jarre d'irrigation en terre cuite
crédit : échoppe végétale

Il existe des ollas pour tous les besoins. Plus votre contenant est grand, plus vous aurez besoin d’une olla suffisamment grande. Et plus la contenance est importante, plus le temps d’irrigation sera prolongé. Vous pourrez partir en vacances les yeux fermés.

Quand faut-il récolter en été ?

L’idéal, lorsque le départ en vacances approche, est de récolter tout ce qui pousse. Sinon, en votre absence les insectes et les oiseaux se feront une joie de le faire pour vous.

La récolte des herbes aromatiques

Les herbes aromatiques ont souvent besoin d’un arrosage régulier. Alors si vous comptez vous absenter cet été, pensez à les récolter avant de partir sur la route des vacances.

Coupez les tiges des aromatiques pour les faire sécher, suspendues à une ficelle. Votre cuisine prendra des airs d’herboristerie. Sinon récoltez les herbes feuilles à feuilles pour les congeler.

herbe séchées suspendues dans la cuisine après les récolte de l'été

Toutes les plantes aromatiques ne se congèlent pas

Attention car certaines plantes aromatiques perdent de leur saveur une fois congelées. C’est notamment le cas du basilic qu’il vaut mieux consommer frais ou réduit en pesto. La conservation dans l’huile est donc une bonne méthode pour garder les saveurs intactes.

crédit : échoppe végétale

La récoltes de fleurs comestibles

Certaines fleurs comestibles supportent très bien les fortes chaleurs et les rayons du soleil. C’est le cas des fleurs champêtres et provençales comme la lavande, le bleuet bleu, le coquelicot ou la camomille. Cependant d’autres variétés risquent de ne pas aimées être abandonnées à leur sort, sans entretien. C’est le cas de la capucine.

infusion sauvage bio romarin, thym, mauve
crédit : échoppe végétale

 

Pour les conserver, faites sécher les fleurs comestibles sur un plateau et dans une pièce bien aérée, à l’abri de l’humidité. À votre retour, vous pourrez utiliser les fleurs séchées en tisane ou en décoration florale culinaire .

La récoltes des légumes fruits, racine et feuille

Tout comme pour les herbes aromatiques, vous pouvez récolter et congeler les légumes feuilles. Vous les utiliserez dans une soupe, une tarte ou une poêlée de légumes.

Si vos légumes fruits ne sont pas encore mûrs, arrosez-les bien avant votre départ. Paillez leur pied avec une épaisse couche de paillis (paille, écorce de pin, copeaux de coco,…) et ajoutez une olla tout près.

paillis avec des copeaux de bois secs pour retenir l'humidité après l'arrosage au potager en été

Pour ce qui est des tomates, même vertes récoltez-les. Elles finiront en confit de tomates (voici une recette savoureuse) ou dans une soupe, accompagnées d’autres légumes plus murs.

Pour ce qui est des légumes racines, ils devraient survivre en votre absence car il n’apprécie pas les excès d’eau.

arrosoir turquoise en zinc, fabriqué en France
crédit : échoppe végétale

Si vous avez des méthodes testées et approuvées pour entretenir vos plantes l’été,
laissez un petit mot et partagez votre expérience avec le club végétal ;).