Posted on Laisser un commentaire

Cultures de mars au potager : aromatique, légume, fleur comestible

Cultures de mars au potager : faire pousser une jachère fleurie sur un balcon en ville. L'échoppe Végétale

Les températures commencent à grimper et la nature se réveille peu à peu au jardin. Il est temps de préparer vos cultures de mars au potager si ce n’est pas déjà fait. Plantez, semez et arrosez votre petit coin de verdure en ville.

jungle urbain et plantes dans le salon ensoleillé. Échoppe Végétale
crédit : Grovemade

Préparer le terrain

Faites la liste des choses dont vous aurez besoin. Terreau, bille d’argile, tuteur, kit de semis sont autant d’outils indispensables pour démarrer vos cultures de mars au potager. En février si vous avez établi le schéma de votre petit jardin, en mars commencez à semer.

Dans le salon ou dans la cuisine faites vos petits semis de légumes d’été. Au chaud les graines germent plus rapidement et se développent à leur aise.

Quitte à vous lancer, soyez bien équipé. Investissez dans des outils de jardin fait pour durer saison après saison. Je ne sais pas vous, mais pour moi, le tablier en lin a son petit charme au potager. C’est toujours agréable de revêtir une “tenue adaptée” pour se mettre dans le bain.

Enrichir la terre avec un engrais naturel

Pour redonner un peu de peps aux plantes perpétuels, une dose d’engrais est toujours bienvenue en cette période de l’année. Afin de cultiver un petit potager au naturel, chez l’Échoppe Végétale on est totalement fan de l’engrais bio et naturel La belle bouse (garantie sans odeur).

La bouse de vache est un amendement riche en micro-organisme. Elle en contient davantage que dans le compost. Cet amendement naturel permet de nourrir la terre en profondeur comme ce serait le cas en pleine nature, où les bouses d’animaux sont naturellement présentes. Gardez un sachet de La Belle Bouse sous la main pour un jardin flamboyant.

La belle bouse, un engrais bio potager et plante naturel et sans odeur. Utilisable sur balcon et plantes d'intérieur. Made in France, Auvergne-Rhones-Alpes. Photo : L'échoppe Végétale
crédit : La belle bouse

Observer la nature

La nature évolue à une vitesse fulgurante. Dès que le temps devient un peu plus chaleureux et que les rayons du soleil s’en mêlent, les jonquilles sortent de terre et les arbustes bourgeonnent.

Dans le petit jardin urbain de l’échoppe végétale, le framboisier commence à se réveiller de sa longue pause hivernale. Le coin des aromatiques n’est pas en reste. La ciboulette, le persil et la menthe repartent de plus belles.

Afin de mieux appréhender votre potager, notez dans un petit carnet au fil des mois vos différentes observations. Elles vont seront d’une grande utilité pour améliorer votre pratique du jardinage et connaître l’environnement dans lequel vous cultivez.

 

cultures de mars au potager sur balcon. Conseils facile pour jardin en ville. L'échoppe Végétale
crédit : Artur Aleksanian

 

semis de tomates en train de pousser. conseils pour les cultures de mars au potager. L'échoppe Végétale
crédit : Francesco Gallarotti

Cultiver des fleurs

Il y a des fleurs partout pour qui veut bien le voir dit le proverbe ! Et bien pour que cette phrase devienne une affirmation, relevez vos manches et semez des fleurs. Les fleurs amènent de la gaieté au potager. Dans un bac, un pot ou une jardinière, elles demandent peu d’espace et poussent à foison.

Cultures de mars au potager : faire pousser une jachère fleurie sur un balcon en ville. L'échoppe Végétale
crédit : Stephanie Krist

 

Les fleurs comestibles

Lancez-vous dans la culture des fleurs comestibles. En tisane ou en décoration culinaire elles sont les alliées des jardiniers gourmets.
Si vous aimez la couleur Pantone de l’année 2018, cultivez quelques plantes de pensées. Ces fleurs de la famille des violettes revêtent de multiples couleurs mais je dois bien avouer que c’est lorsqu’elles sont mauves que je l’ai apprécie le plus.

Mettez les capucines à l’honneur. Leur feuille ont une forme atypique et leurs fleurs possèdent des couleurs chatoyantes. Cette plante grimpante se consomme de la tête au pied : fleurs (tisane), feuille (pesto, salade) et boutons floraux (consommés comme des câpres).

Le coquelicot est une fleur champêtre par excellence. Semée à la volée, cette fleur aux pétales rouges pousse sans trop de difficulté.

Les fleurs mellifères

Les petits jardins urbains sont de véritable cantine pour les insectes pollinisateurs. Ainsi pensez à réserver un petit carré de fleurs mellifères dans votre potager.

Chez l’Échoppe Végétale, on aime admirer la floraison du bleuet. Cette fleur aux pétales bleus est très attrayante au jardin. S’il y a bien une fleur à compter parmi vos cultures de mars au potager, c’est bien celle-ci. Elle produit une grande quantité de graines que vous pourrez récolter d’année en année. C’est ici tout l’intérêt de cultiver des graines bios et reproductibles. Vous en retrouvez une sélection de 5 sachets dans chacune des box jardinage bio de l’échoppe végétale.

Pour être incollable sur la liste des plantes à cultiver, retrouvez le calendrier perpétuel du jardinier urbain. Et rendez-vous le mois prochain pour une nouvelle série de conseils.

 

calendrier perpétuel des fruits, légumes, fleurs comestibles et plantes aromatiques à faire pousser sans jardin

Posted on Laisser un commentaire

Comment laver et entretenir tablier et torchon en lin lavé ?

Linge étendu sur une corde entre deux facades. Entretenir tablier et torchon en lin lavé. Échoppe Végétale

Afin de faire perdurer vos produits et linge de maison en lin, voici quelques conseils pour laver et entretenir vos tablier et torchon en lin lavé. En suivant ces quelques suggestions vos tablier et torchon en lin lavé resteront doux et confortables en sortant de la machine, à chaque fois que vous les utiliserez.

Conseils de lavage

Laver le lin à la machine à laver

Après avoir déballé votre tablier en lin lavé et vos torchons, mettez-les en machine pour un lavage à froid. Ce mode de lavage sera plus écologique et plus bénéfique pour entretenir cette matière lors du premier lavage. Lavez le lin séparément des autres matières.

Après chaque activité, si vous en jugez nécessaire, lavez votre tablier en lin lavé à une température de 40°C. Les fibres du tissu vont ainsi se détendre sans que le tissu ne perde de sa couleur.

Faites en sorte de ne pas remplir votre machine à craquer afin que les autres linges n’abiment pas le lin.

 

Tablier en lin lavé orange pêche
sur la photo : le tablier en lin lavé « bois de rose« 

 

Laver le lin à la main

Pour laver votre tablier et vos torchons en lin lavé à la main, faites-le avec douceur sans tordre ni essorer le tissu pour préserver sa qualité.

Le mode de lavage à la main est préférable pour préserver la qualité du lin et garder la forme initiale de votre linge de maison.

Séchage du lin lavé

Un fois lavé vos tablier et torchon en lin lavé ne doivent pas être tordues à l’essorage. Lors d’un lavage en machine choisissez donc un mode d’essorage de courte durée. Ainsi cette précaution évitera au lin d’éventuelle déformations ou rétrécissement.

L’idéal reste de faire sécher votre linge de maison en lin lavé à l’air libre. Le soleil et la chaleur naturelle raviveront leurs couleurs.

Linge étendu sur une corde entre deux facades. Entretenir tablier et torchon en lin lavé. Échoppe Végétale

 

pince à linge étendu sur une corde dans le jardin. Entretenir tablier et torchon en lin lavé. Échoppe Végétale

 

Repassage du lin lavé

Lors du repassage réglez votre fer à repasser de façon à apporter de la vapeur et suffisamment de chaleur. Ces deux éléments réunis permettent d’obtenir un tissu lisse.

Rétrécissement du lin lavé

Le lin lavé n’est pas sujet au tétrétissement en comparaison au lin non lavé. Cela fait de lui un tissu de qualité très résistant. Pour préserver cette qualité évitez de sécher le lin avec une trop forte chaleur.

Retrouvez toutes les nuances de torchons et tabliers en lin lavé dans la penderie de l’échoppe végétale.

tablier en lin lavé, bois de rose, vert coriandre, marin rayé blanc et gris - Échoppe Végétale

Posted on Laisser un commentaire

Cultures de février au potager : aromatique, fruit, légume, fleur comestible

préparer les cultures de février au potager pour se lancer dans l'agriculture urbaine

Après avoir vu le mois de janvier passé, le printemps arrive à grands pas. Il est temps de préparer les cultures de février au potager. Ainsi votre petit jardin urbain aura le temps de pousser avant l’arrivée des beaux jours.

œillet de poète, une fleur comestible qui pousse dans jardinière sur le balcon est recouverte par la neige
crédit : l’échoppe végétale

Début février

En février l’hiver est loin d’avoir dit son dernier mot. Certaines régions sont enneigées et d’autres subissent un temps frisquet. Alors le meilleur conseil que je puisse vous donner est de rester bien au chaud à préparer vos semis.

Pour y arriver lancez-vous dans le compagnonnage. Cette technique de jardinage bio très utile en biodynamie consiste à cultiver les unes près des autres les plantes qui s’entendent et s’entraident. Et à contrario, prenez garde d’éloigner les plantes qui ne font pas bon ménage.

Devenez le cupidon du potager et préparer vos cultures de février.

Enrichir la terre

Afin que l’activité redémarre tranquillement au potager, à l’aide d’une petite fourche, aérez légèrement le sol de vos bacs, pots et jardinières. Restés en dormance depuis l’arrivée de l’hiver, un petit coup de fouet (ou de fourche) leur fera le plus grand bien.

jeune femme rousse au style hispter avec un bonnet qui se promène dans un champ pour préparer les cultures de février
crédit : anthony tran / Unsplash

Mi-février

Apport en azote

Une des associations les plus courantes au potager est de marier les légumes-fruits ou légumineuses avec les légumes-feuilles. Les légumes-fruits comme les fèves, petits pois et haricots captent l’azote qui viendra se fixer sur leurs racines. Cela sera d’autant plus bénéfique si vous cultivez de la laitue frisée d’Amérique tout près ou du cresson alénois.

Éloigner les insectes ravageurs avec les plantes compagnes

L’intérêt de mélanger tout type de plantes en évitant la monoculture dans un petit potager urbain, est aussi d’éloigner les insectes ravageurs.
En multipliant les variétés différentes, vous allez mettre en place une véritable lutte biologique.

Chaque plante à ses détracteurs. Tandis que les pucerons dévoreront vos capucine et œillet d’Inde, semez quelques fleurs mellifères comme la bourrache qui attire les coccinelles.

Les petits demoiselles sont très friandes de pucerons. Pour tout vous dire, il s’agit de leur repas préféré. Une seule coccinelle consomment des centaines de pucerons par jour. Il s’agit d’un insecticide 100% naturel fourni par Dame Nature. Que peut-on rêver de mieux ?

Préparer la terre pour les cultures de février au potager

Si votre terre n’est pas gelée, utilisez donc votre compost mur. Répandez sur le terre de vos pots, bacs et jardinière afin de leur donner une seconde jeunesse.

Dès le mois de février les tomates, tomates cerises, poivrons, piments et aubergines ont déjà leur place au potager. Pour faciliter leur germination privilégiez une culture au chaud sous serre ou dans votre cuisine.

neige sur le balcon en février avec petite pancarte pour écrire le nom des plantes
crédit : l’échoppe végétale

Fin février

Préserver la biodiversité, les abeilles et les oiseaux

Pensez aux fleurs afin que vos cultures de février au potager se parent de mille et une couleurs.

Les fleurs comestibles et mellifères faciles à cultiver

La capucine grimpante

S’il y a bien une fleur qui fait battre mon cœur, c’est la capucine. Grimpante ou panachée, il est difficile de résister à sa beauté. Elle commence par déployer ses pétales en forme de nénuphars avant de laisser entrevoir des bourgeons prêts à fleurir.

Ses grosses graines, font de la capucine une fleur comestible facile à cultiver pour les enfants.

Le bleuet bleu

Semé à l’automne, le bleuet bleu révèle toute sa splendeur dès le printemps. Choisissez des graines bios et reproductibles pour profiter d’un champs de fleurs à la couleur bleu ciel.

Une fois que toutes les fleurs auront séchées vous pourrez en récolter les graines afin de les semer à la saison prochaine.

Le coquelicot

Ajoutez un peu de couleurs à votre prairie fleurie avec les fleurs de coquelicot. Cette fleur comestible de la graine aux pétales appartient à la famille des pavots.

Rendez-vous au printemps

Vous pensez qu’il est encore trop tôt pour jardiner ? Détrompez-vous ! Le mois de mars ne saurait tarder. En attendant découvrez la liste détaillé des plantes à cultiver mois par mois dans ce calendrier perpétuel illustré.

 

calendrier perpétuel des fruits, légumes, fleurs comestibles et plantes aromatiques à faire pousser sans jardin