Publié par Laisser un commentaire

Semer et cultiver la betterave golden sur un balcon

sachet de graines bios en kraft pour cultiver un potager en ville sur un balcon, betterave golden sachet de graines bio et reproductibles de betterave golden - échoppe végétale

La betterave golden est une variété de légume racine ancienne et rustique originale qui  a une couleur jaune orangée. Sa saveur est particulièrement sucrée. Et cerise sur le terreau, c’est une plante qui se consomme de la feuille à la racine et sous forme de jeune pousses pour cuisiner sans gaspiller.

Nom latin

Beta vulgaris subsp. vulgaris

comment cultiver la betterave golden

Jeunes pousses : toute l’année

Tout au long de l’année apportez de la couleur à vos petits plats. Les graines de betterave se cultivent très facilement sous forme de jeunes pousses. Pour vous lancer, c’est bête comme chou !

Munissez-vous d’un bocal, versez-y une cuillère à soupe de graines. Couvrez-les d’eau, refermez le bocal à l’aide d’un élastique et d’un morceau d’étamine. Laissez tremper une journée pour entamer le processus de germination. Après le trempage cultivez les graines de betterave golden dans une récipient en verre. Versez-y une fine couche de terre puis semez-y les graines. Laissez-les pousser puis déguster sans la racine !

Semis en extérieur : de mars à juillet

Pour réussir la culture des betteraves golden, suivez le guide. Les betteraves, quelque soit la variété se cultivent dans une terre bien aérée. Cela va permettre aux racines de bien se développer sous la terre. Pour obtenir une terre aérée, mélangez du terreau et du compost à du sable et quelques billes d’argile pour le drainage. L’objectif est de ne pas obtenir une terre boueuse. Semez les graines à 3 cm de profondeur, pas plus ! Si vos graines sont semées trop profond elles chercheront la lumière en vain. Après avoir semé, recouvrez d’une fine couche de terre puis tassez légèrement sans enfoncer. Arroser en pluie fine à l’aide de votre nouvel arrosoir.

Semez 2 graines tous les 10 cm. Plus vos semis sont espacés plus les betteraves auront de la place pour se développer. Si vos semis sont trop serrés, retirez les plants les moins vigoureux et consommez-les en salade.  Rien ne se perd au jardin !

Contenant

jardinière, pots, bacs. L’essentiel est d’avoir au moins 16cm de profondeur.

Récolte : juin à septembre

Vous savourerez le fruit de vos efforts 3 mois à 4 mois après la date de semis.

Pour récolter le fruit de votre dur labeur, gratter la terre à la base de la betterave. Saisissez fermement le légume et tirez délicatement pour ne pas casser la racine.

Avant de récolter, assurez-vous que la racine ait une taille qui vous convienne. Pour le savoir grattez un peu le seul tout près de la betterave. Vous vous rendrez compte de son envergure.

Récolte des graines

En été laissez 2 ou 3 betteraves en terre. Choisissez les plus belles et les plus vigoureuses. Laissez-les pousser sans vous en préoccuper. Le manque d’eau va les pousser à produire des graines. Les betteraves ne produisent pas des fleurs classiques. Vous découvrirez au fil des saisons, la particularité de ses hampes florales. Elles produiront des graines en grande quantité dans le plus petit des espaces. Laissez sécher complètement les graines avant de les récolter pour les semer à la saison prochaine.

Exposition : soleil

Pour éviter de voir filer vos semis, privilégiez une emplacement ensoleillé.

Arrosage : régulier

Pour favoriser la pousse et récolter des légumes savoureux, gardez la terre humide et fraîche mais pas trempée !

Entretien

Par temps chaud, paillez et recouvrez le pied des betteraves avec des feuilles mortes séchées, de la paille ou des écorces,

Les bonnes associations

Les betteraves poussent sans difficulté près de la laitue et des haricots nains.

Conservation

Si vous ne les consommez pas immédiatement, les betteraves peuvent se conserver dans un bac rempli de sable. Vous pouvez aussi les cuire à la vapeur, les couper en dés puis les congeler même s’il est préférable de les consommer fraîches.

Publié par Laisser un commentaire

Semer et cultiver le coquelicot simple rouge pour les abeilles

Le coquelicot est une fleur qui colore les paysages sauvages. Une plante n’est jamais là par hasard. En général le coquelicot ne pousse que dans les terres saines, dépourvues de traitement chimique. Si vous en apercevez près de chez vous, c’est bon signe ! La fleur signe d’ailleurs son grand retour dans les communes qui ont dit non à l’usage de produits phytosanitaires pour entretenir la végétation.  On distingue plusieurs variétés, à fleurs simples et à fleurs doubles aux formes plus généreuses. De couleur orange, rose voire même violet. Le rouge ne compose pas seul son nuancier.Son nom français serait lié à celui du coq. Les abeilles raffolent de cette fleur mellifère. On aime aussi son petit nom anglais, poppy, qui nous fait penser à une célèbre nounou anglaise dont le sac est toujours bien rempli : Mary poppins.

Nom latin

Papaver rhoeas

coquelicot pour abeilles, fleurs comestibles à cultiver sur un balcon, un pot ou jardinière

Coquelicots
Crédit : Échoppe Végétale

plantes mellifère à cultiver dans un potager sur balcon : le coquelicot simple rouge sachet de graines bio et reproductibles de fleur comestible de coquelicot rouge simple - échoppe végétale sachet de graines bio et reproductibles de fleur comestible de coquelicot rouge simple - échoppe végétale

La culture du Coquelicot simple double

semis en extérieur : de mars à septembre

Semez les graines de coquelicot à la volée dans un terre réchauffée par le soleil. Elles supportent aussi d’être semées en pleine hiver car l’humidité causée par le gel les aide à germer. Cependant, elles prendront plus de temps à se développer.

Contenant

Grâce à ses courtes racines, le coquelicot se cultive aussi bien en pot et en jardinière que dans les prairies fleuries. Sa tige pouvant atteindre 40 cm de hauteur est pleine de petits poils de barbe. Le coquelicot serait-il un hipster ?

récolte et floraison : janvier à juillet

Récoltez les pétales de coquelicot et faites les sécher.

Récolte des graines

Lorsque le coquelicot fleuri, le pistil se développe et c’est à l’intérieur que se cachent les graines. Une fois que les pétales seront tombées, laissez sécher le pistil puis récoltez-le délicatement pour éviter de faire tomber toutes les graines.

exposition

mi-ombre ou ensoleillée

arrosage : faible

Attention à l’excès d’eau, le coquelicot n’aime pas beaucoup l’humidité et risque d’être touché par la prolifération de vilains champignons.

C’est une plante rustique au feuillage caduc (qui résiste au froid jusqu’à -4°C et à la sécheresse).

entretien :

Comme de nombreuses fleurs des champs, le coquelicot nécessite peu d’entretien. Il prolifère dans toutes les terres, même les plus sèches.

Porté par le vent avec légèreté, il se ressème d’année en année, en laissant des graines tomber à ses pieds. Cela lui a valu à tort d’être catalogué au rang des herbes folles*.

Usage au potager

La sève qui circule dans sa tige a la réputation de faire fuire les ravageurs du potager.

Conservation

Que les gourmands se rassurent, le coquelicot sauvage est comestible, des feuilles au graines en passant par les pétales. Il est le fruit de nombreuses gourmandises, telles que le sirop ou les pétales cristallisées au sucre glace, pour le bonheur des becs à sucre.

Les feuilles séchées se conservent dans un bocal en verre à l’abri de la lumière et se consomment également en infusion. Si vous avez l’âme d’un boulanger ou d’un pâtissier minimaliste, utilisez les graines saupoudrées sur du pain maison ou sur un petit cake au citron comme les graines de pavot.

 

* on a banni le terme “mauvaise herbe” de ce livret, vous ne nous en voudrez pas 🙂 ?

Publié par Laisser un commentaire

Semer et cultiver la mélisse citronnée en pot sur balcon

graines bio mélisse citronnée à cultiver en pot sur balcon

Que serait l’Angleterre sans son célèbre tea time ? Pour apporter un peu de fraîcheur, la mélisse citronnée est bienvenue. En infusion, en boisson fraîche ou pour agrémenter des pâtisseries, vous profiterez de cette plante aromatique et médicinale de la graine à l’assiette. Son odeur acidulée et sa douce saveur vont ravir tous les jardiniers gourmets. De la famille des plantes vivaces, elle pousse tout au long des saisons, année après année. Les coups de chaud et de froid risquent de la surmener, mais faites-lui confiance. Avec un peu d’attention, elle saura se relever ! Mon plus grand plaisir ? Frictionner les feuilles de mélisse et humer l’agréable odeur qui s’en dégage. Essayez, vous allez adorer !

Nom latin

Melissa officinalis

Cultiver la mélisse

Contenant

jardinière – bac – pot – terrine

semis extérieur : avril à août

Les graines de mélisse sont assez fines. Semez-les à la surface puis parsemez d’une légère couche de terre. Pour être sûr qu’elles ne soient pas trop enfoncés, humidifiez la terre à l’aide d’un brumisateur en attendant que la première pousse voit le jour. Semez les graines tous les 2 à 3cm afin de leur laisser la place de se développer.

semis en intérieur de mars à avril

Si vous ne possédez pas d’espace extérieur ou que le temps est frais, débutez les semis de mélisse en intérieur. Dès que les températures se réchauffent, installer vos petites plantules à l’extérieur.

récolte d’avril à août

Profitez des saveurs de la mélisse, du printemps à l’été. Récoltez les fleurs au fil des jours ou par bouquet puis faites-les sécher à l’abri de l’humidité.

récolte des graines

Afin de récolter des graines de mélisse citronnée à cultiver l’an prochain, laissez fleurir la plantes. Elle produira ainsi de nombreuses graines prêtes à être conservées puis ressemées. Si vous n’avez pas l’occasion de récolter ses graines, pas de panique ! La mélisse repousse d’une année sur l’autre sans que vous ne fournissez le moindre effort. Elle rejoint donc la famille des plantes aromatiques dites vivaces.

exposition : mi-ombre / soleil

La mélisse ne supporte pas les excès de températures. Elle survivra au hiver gelée et aux fortes chaleurs. Cependant elle se sentira à son aise dans un coin entre ombre et mi-ombre pour bénéficier d’un peu de fraîcheur.

arrosage : régulier

Comme beaucoup de plantes aromatiques au feuillage fin, la mélisse citronnée aime garder les pieds au frais. Pensez à humidifier la terre régulièrement.

entretien :

La mélisse n’est pas très compliquée. La regarder pousser et patienter sera le plus gros effort à accomplir. S’il n’y avait qu’une chose à retenir ce serait la suivante : tous les 4 ans, changez le plant pour un autre plus jeune et vigoureux !

Usage au potager :

Les plantes odorantes ont une particularité commune. Leur odeur est bien souvent un répulsif naturel pour couper l’envie à certains insectes nuisibles de s’aventurer dans votre potager.