Publié le

6 gestes pour un jardin zéro déchet

À l’Échoppe Végétale, on aime le jardinage, mais le jardinage éco-responsable. Alors aujourd’hui, nous te donnons quelques idées pour jardiner zéro déchet !

Installe un composteur

Une des premières choses à faire pour un jardin zéro déchet, c’est installer un composteur. En plus de diminuer ta poubelle d’ordure ménagères, tu aura un beau terreau pour tes plantes ! De très nombreuses méthodes existent, choisis celle qui te convient le mieux. Tu peux retrouver des informations utiles sur le compostage dans ce petit guide gratuit édité par l’Ademe.

 

(Photo : Vlaco)

Jardin zéro déchet = zéro pesticide :

Diminue au maximum les produits chimiques que tu utilises dans ton jardin. Ces produits seront de toute manière interdits dès janvier 2019, autant s’y mettre tout de suite ! Ils sont mauvais pour la terre et sa biodiversité et on peut les remplacer par des alternatives beaucoup plus naturelles comme par exemple le vinaigre blanc ou le purin d’ortie.

 

 

On récupère !

L’eau de pluie, les godets pour les semis (ou d’autres options zéro déchet) ou encore les graines de nos plantes pour l’année suivante ; tout ce qu’on récupère pour le réutiliser permet de diminuer grandement les déchets ! Tu peux même t’approcher de l’autonomie avec des semences reproductibles. Plus besoin de retourner acheter des graines chaque année !

(Photo : Marie Cochard)

A bas le plastique :

Les outils de jardinage en plastique, ce n’est pas franchement ce qu’il y a de plus solide. De plus, le plastique est une matière très polluante à fabriquer et très peu recyclée. Si tu passais au durable, avec de beaux outils en métal et en bois ?

(Photo : Echoppe Végétale)

Utilise des matières naturelles :

On oublie les fils en métal plastifiés, les tuteurs en plastique et autres dérivés pétrochimiques. Tu peux tout remplacer par des matières naturelles, telles que la jute, le chanvre, la pierre, le coton, le bois, qui sont entièrement biodégradable et bien plus écologiques à produire pour un jardin vraiment zéro déchet !

(Photo : Marie-Pierre Morel)

Et toi, tu troques ?

On voit souvent, sur les brocantes, des boutures de plantes ou des outils de jardinage. L’occasion est un bon moyen de limiter ses déchets. Pour les graines, les plants et les boutures, cherche des réseaux de troc autour de chez toi, tu trouveras probablement des personnes intéressées par un échange ? Tu peux par exemple troquer des graines sur graines de troc.

 

Cette liste n’est bien entendue pas exhaustive, n’hésite pas à la compléter avec tes propres astuces !

 

Publié le

Unboxing « Au pays de mère nature » : le bain vapeur aux fleurs bios

le bain vapeur à base de fleurs bios et séchées, Les simples de Charlotte, box jardinage bio "Au pays de mère nature"

C’est l’heure du moment de détente. Je vous présente aujourd’hui une créatrice qui a glissé l’une de ses créations végétales dans le coffret « Au pays de Mère Nature ». Il s’agit de Charlotte, la jeune femme qui se cache derrière la marque de cosmétiques naturels Les Simples de Charlotte. Nous avons uni nos deux univers pour vous proposer un bain vapeur composé de fleurs séchées bios et françaises. Utilisez ce mélange à l’heure du bain (avec baignoire) ou en bain vapeur comme soin naturel pour le visage (sans baignoire 😉 ).

 

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je suis Charlotte, 33 ans. Je suis devenue herbaliste après avoir suivi le cursus en 3 ans de l’Ecole Lyonnaise des Plantes Médicinales. Après des études de commerce et des emplois en tant que chef de produits dans des laboratoires pharmaceutiques et de dermo-cosmétiques, je décide à 26 ans de tout quitter et de partir 7 mois voyager en Australie.

Déjà sensibilisée aux soins naturels pendant mon enfance au Maroc, je suis touchée par la puissance de la nature australienne et intriguée par la médecine aborigène. Quelque chose de nouveau s’ouvre à moi… C’est décidé, je continuerai mon chemin dans le monde des plantes médicinales.

Les Simples de Charlotte ont maintenant 2 ans et proposent des cosmétiques naturels minimalistes et bio-écologiques ainsi que des infusions de plantes entières uniquement bio et françaises. Tous mes produits sont certifiés par Nature & Progrès.

 

le bain vapeur à base de fleurs bios et séchées, Les simples de Charlotte, box jardinage bio "Au pays de mère nature"

D’où t’es venu le nom de ta marque ?

Les « Simples » était le nom donné aux plantes médicinales au Moyen-Âge. Simple, c’est aussi mon concept : créer des cosmétiques naturels minimalistes avec de belles plantes médicinales 100% françaises, bio et le moins transformées possible.

 

Quels procédés se cachent derrière tes produits ?

Mes valeurs  : PASSION & ENGAGEMENT

C’est mon amour des matières premières brutes et de la nature qui m’inspire chaque jour. J’aime les plantes

mais aussi leurs transformations simples : hydrolats, plantes séchées, huiles essentielles, macérâts huileux solarisés (que je réalise moi-même) et huiles végétales sont autant de « trésors » qui m’émerveillent par leurs couleurs, textures, odeurs et propriétés.

le bain vapeur à base de fleurs bios et séchées, Les simples de Charlotte, box jardinage bio "Au pays de mère nature"

En jardinage es-tu plutôt main gauche ou main verte ?

Je dirais modestement qu’il n’y a que les succulentes de mon appartement qui me résistent… Je suis bien meilleure pour admirer les plantes dans la nature !

 

le bain vapeur à base de fleurs bios et séchées, Les simples de Charlotte, box jardinage bio "Au pays de mère nature"

Quels sont tes conseils pour profiter au mieux de ce bain vapeur ?

Le bain vapeur est un soin naturel pour la peau à base de plantes médicinales bio. C’est un rituel beauté qui invite à la détente et à prendre soin de soi.

En bain vapeur : Verser de l’eau bouillante dans un bol et y déposer une belle pincée de plantes. Placer le visage au-dessus du bol et recouvrir la tête avec un linge. Profitez des vapeurs pendant 10 minutes.

Peut convenir pour 3 à 5 bains vapeur pour le visage et 1 bain vapeur pour le corps (dans une baignoire).

 

femme dans un bain vapeur, mélange de fleurs dans la baignoire, photo en noir et blanc

 

JE VEUX LA BOX

 

 

 Le petit mot de Charlotte

Fondatrice – Les simples de Charlotte

« L’échoppe végétale est un concept dont j’adore l’univers simple et végétal. Je trouve qu’il existe une belle cohérence avec Les Simples de Charlotte 😉 . »

 

Crédits photos : Les Simples de Charlotte et L’Echoppe Végétale

Publié le

Fleurs de Cocagne, l’insertion des femmes par les fleurs bios

au pays de mère nature, une box jardinage bio en partenariat avec l'association vers l'insertion professionnelle des femmes, fleurs de cocagne - échoppe végétale

Le thème de la nouvelle box, Au pays de mère nature, a germé suite à la rencontre de Carole. L’empowerment des femmes est le grand sujet du moment. On ne cesse de mettre en lumière toutes ces femmes qui osent se lancer, parler, créer, s’imposer. Alors plutôt que de suivre ce mouvement sans qu’il résonne en moi, j’ai cherché un sujet qui m’animait personnellement : la nature.

C’est ainsi que l’envie de soutenir une association qui oeuvre pour les femmes et la nature a vu le jour. Soutenir Fleurs de Cocagne, cette association qui oeuvre pour l’insertion des femmes en utilisant comme support pédagogique l’agriculture prenait tout son sens.

Ainsi, pour chaque box vendue, une fois les différents et taxes soustraits, 3€ seront reversés à l’association pour la soutenir à notre échelle dans leur actions. Je dis “notre” car cet objectif sera possible grâce à vous !

Pour savoir ce que cet argent récolté permettra, découvrez les propos recueillis auprès de Carole, en charge de l’animation du réseau adhérents.

Le projet Fleurs de Cocagne souhaite apporter aux femmes en difficulté
une activité valorisante, créative, tournée autour de la nature et du beau.
– Carole –

coffret cadeau jardinage bio, au pays de m ère nature
Moodboard – Au pays de mère nature

Qui se cache derrière fleurs de cocagne ?

Le Jardin Fleurs de Cocagne a été créé à l’initiative de Jean-Guy Henckel. Il s’agit du fondateur du premier Jardin de Cocagne, du Réseau Cocagne et président de l’association Fleurs de Cocagne d’Avrainville.

Comment le Jardin Fleur de Cocagne a vu le jour ?

Et si les fleurs pouvaient être produites localement, selon le cahier des charges de l’Agriculture Biologique, vendues en circuit court, et favoriser l’insertion des personnes en difficulté ? C’est le pari fait par le projet « Fleurs de Cocagne Avrainville ».

Créé en 2014 et installé sur une ancienne exploitation horticole à Avrainville, le Jardin Fleurs de Cocagne est une Structure d’Insertion par l’Activité Economique (S.I.A.E), association loi 1901, adhérente du Réseau Cocagne et signataire de sa Charte nationale.

Fidèles à la philosophie du Réseau, les Jardins de Cocagne et leurs Adhérents, bien plus qu’être producteurs et consommateurs, sont avant tout unis par une action d’entraide citoyenne et responsable.

Plus de 20 ans après la création du premier Jardin de Cocagne, l’initiative s’inscrit pleinement dans le domaine de l’insertion par l’activité économique ayant comme support le maraîchage biologique. Fort de ce succès, une idée et surtout une question a germée dans l’esprit de Jean-Guy Henckel : comment appliquer ce modèle à une activité pensée pour les femmes ?

Dans le domaine de l’IAE (insertion par l’activité économique), les emplois proposés aux femmes en difficulté sont peu nombreux et surtout peu valorisant (ménage, repassage, tri des déchets…). L’idée de produire des fleurs est donc née.
– Carole –

micros bouquets, au pays de mère nature, une box jardinage bio en partenariat avec l'association vers l'insertion professionnelle des femmes, fleurs de cocagne - échoppe végétale
crédit : fleurs de cocagne

Quelle est la démarche de fleurs de cocagne ?

Pour Fleurs de Cocagne, l’objectif quotidien est d’aider des personnes à se reconstruire au travers d’un travail noble et valorisant. L’horticulture et le maraîchage biologiques sont utilisés en tant que support pédagogique et de remobilisation d’un public principalement féminin (70%).

Pendant leur contrat, les personnes en parcours d’insertion acquièrent de nombreuses compétences. Ces aptitudes seront transférables à d’autres domaines d’activité. Elles reprennent ainsi une confiance indispensable à leur futur.

au pays de mère nature, une box jardinage bio en partenariat avec l'association vers l'insertion professionnelle des femmes, fleurs de cocagne - échoppe végétale
crédit : fleurs de cocagne

Quelles sont vos activités ?

Notre métier est l’insertion par l’activité économique, c’est le cœur et le moteur de notre activité. Les supports d’activité sont l’horticulture et le maraîchage biologiques, la conception et vente de bouquets.

Nos légumes sont vendus sous forme de paniers hebdomadaires à nos adhérents. Les bouquets et fleurs sont eux vendus via plusieurs canaux (nos adhérents, boutiques bio, AMAP, fleuristes, foires et salons, événementiel type mariage…).

au pays de mère nature, une box jardinage bio en partenariat avec l'association vers l'insertion professionnelle des femmes, fleurs de cocagne - échoppe végétale
crédit : Cœur d’Essonne Agglomération

 

au pays de mère nature, une box jardinage bio en partenariat avec l'association vers l'insertion professionnelle des femmes, fleurs de cocagne - échoppe végétale
crédit : Cœur d’Essonne Agglomération

Une belle histoire à partager ?

Une salariée, que nous appellerons Justine, est arrivée chez nous timorée, anxieuse, très déstructurée par de lourdes problématiques socio-économiques. Murée dans sa détresse, elle n’était jamais contente et nous l’avions surnommée « Ronchonette » …

Puis elle a découvert l’émotion ressentie et partagée en réalisant ses premiers bouquets. Ce furent ses premiers sourires.

Jour après jour, elle retrouva une estime d’elle même et un aplomb qui lui permit de devenir « référente bouquets ». Ainsi, elle accompagne les nouvelles arrivantes dans leurs premières compositions florales.

Quelques mois plus tard, nous l’avons poussée à s’inscrire à un concours. Celui-ci allait la former en tant que monitrice destinée à travailler en ESAT. Elle fut reçue et s’y trouve encore, terminant sa première année.
Au mois de décembre dernier, notre directeur est allé faire une conférence à la CRAM d’Ile de France. Il a invité Justine à venir avec lui. Devant un parterre d’assistantes sociales, elle a raconté son parcours. Elle a expliqué son chemin de progression et défini son projet : devenir monitrice en ESAT et ainsi prendre en charge le quotidien professionnel de personnes handicapées.

Nous savons qu’elle y arrivera !

micros bouquets, au pays de mère nature, une box jardinage bio en partenariat avec l'association vers l'insertion professionnelle des femmes, fleurs de cocagne - échoppe végétale
crédit : fleurs de cocagne

Que préférez-vous dans votre activité ?

Les ateliers et autres journées participatives sont de beaux moments. Des personnes extérieures au jardin viennent passer quelques heures ou une journée. Ils visitent et participent à un atelier de confection de bouquets.

Nous avons déjà accueilli plusieurs groupes. Ils s’agit souvent des salariés d’entreprises ou de fondations partenaires. C’est toujours un beau moment d’échanges et de convivialité entre nos jardiniers et jardinières en insertion et les visiteurs. Nos salariés présentent leur métier. Ils font visiter l’exploitation, aident les participants à réaliser leur bouquet.

En règle générale, ces événements se déroulent sur une matinée. Ils sont suivis d’un repas fait maison qui permet encore plus de convivialité et d’échanges dans un temps plus informel.

micros bouquets, au pays de mère nature, une box jardinage bio en partenariat avec l'association vers l'insertion professionnelle des femmes, fleurs de cocagne - échoppe végétale
crédit : fleurs de cocagne

Comment sont financées vos actions ?

L’État prend en charge les salaires des personnes en insertion. Le Département de l’Essonne finance 50% des salaires de l’encadrement.
La Région Ile-de-France nous a aidés au démarrage. Le reste est financé par des subventions à l’investissement (matériels, travaux,…) et par notre chiffre d’affaires (qui ne doit pas dépasser les 30% de notre budget de fonctionnement car nous sommes une association).

Les subventions proviennent pour 25% de fonds publics, y compris de l’Europe et pour 75% de fonds privés (Fondations d’entreprises) que l’on obtient généralement sur concours.

JE VEUX LA BOX

 

 

Le petit mot de Carole

en charge de l’animation du réseau adhérents

 » Ce qui nous a séduit chez l’Échoppe Végétale : nos valeurs communes, la démarche de vulgarisation du jardinage urbain d’Anaïs et sa volonté de mettre en avant des initiatives locales et sociales, son engagement éco-responsable, sa personnalité, sa bienveillance et son esprit d’entrepreneuse !

Nous avons également été très flattés d’être la première association sélectionnée par Anaïs pour une box solidaire en édition limitée. Nous espérons que cette première édition sera suivie par beaucoup d’autres beaux partenariats entre l’Échoppe Végétale et des associations ! »