Publié le

Jardiner zéro déchet avec l’essuie main Doux comme du coton

jardiner zéro déchet avec l'essuie-main en coton bio, doux comme du coton dans la box jardinage bio pour la fête des mère de l'échoppe végétale.

Vous le savez, L’Échoppe Végétale a à coeur de promouvoir une consommation plus responsable, moins impactante pour la planète, moins génératrice de déchet… Vous retrouvez ces valeurs dans plusieurs des produits proposés sur l’e-shop. C’est le cas de l’essuie-mainlavable zéro déchet que vous recevez avec le coffret  »Au pays de Mère Nature ». Voici quelques mots de sa créatrice, Anne-C, de Doux comme du coton.

Peux-tu te présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Anne-C, trentenaire soucieuse de réduire ses déchets et d’une consommation raisonnée qui impacte le moins possible notre planète.

jardiner zéro déchet avec l'essuie-main en coton bio, doux comme du coton dans la box jardinage bio pour la fête des mère de l'échoppe végétale.

Quelle est ton activité et ta démarche ?

Je suis créatrice textile zéro-déchet, cela signifie que toute mon activité est réfléchie de telle sorte que les matières premières soit 100% naturelles, en coton biologique, respectueuses de l’environnement et éthiques car issues du commerce équitable.

Je m’implique également dans une couture responsable dans le sens où la coupe des tissus est optimisée pour avoir le moins de chutes possibles, et le peu de chutes qu’il reste ressert ensuite pour le rembourrage d’autres créations.

Je fais aussi en sorte de ne pas suremballer les commandes, les enveloppes sont en kraft (recyclées et recyclables) et les protections sont upcyclées, c’est-à-dire issues de précédents envois (réceptions de colis de tissus par exemple, ou des amis qui me gardent les emballages de commandes qu’ils reçoivent eux-mêmes).

jardiner zéro déchet avec l'essuie-main en coton bio, doux comme du coton dans la box jardinage bio pour la fête des mère de l'échoppe végétale.

Qu’est-ce qui t’a convaincue de collaborer avec l’Échoppe végétale pour cette box ?

Anaïs et moi nous sommes rencontrées à plusieurs reprises lors d’événements autour du naturel et du zéro-déchet, nous nous suivons également sur Instagram depuis longtemps car nous partageons les mêmes valeurs environnementales, l’artisanat etc… C’est donc tout naturellement que j’ai accepté de faire partie de l’aventure !

jardiner zéro déchet avec l'essuie-main en coton bio, doux comme du coton dans la box jardinage bio pour la fête des mère de l'échoppe végétale.

Comment fais-tu au quotidien pour réduire ta production de déchets ?

Je fais en grande partie mes courses en vrac, je recycle, je réutilise l’eau de mon sèche-linge à condensation ainsi que l’eau de la douche qui coule avant d’être à la bonne température, j’achète local et de saison, j’achète les meubles et les vêtements de seconde main dès que j’en ai l’opportunité, et à l’inverse je revends mes affaires ou les donne aux associations, et nous allons très bientôt avoir un composteur de quartier, j’ai hâte, cela me permettra de faire un pas de plus dans le zéro déchet !

jardiner zéro déchet avec l'essuie-main en coton bio, doux comme du coton dans la box jardinage bio pour la fête des mère de l'échoppe végétale.

Es-tu plutôt main gauche ou main verte en jardinage ?

Sans vouloir me jeter des fleurs (vous noterez le jeu de mots facile ahah !) j’ai plutôt la main verte, malheureusement je suis limitée par l’espace, n’ayant que des rebords de fenêtres, sinon on ne m’arrêterait plus ! Je rêve d’un grand potager qui nous permettrait d’être auto-suffisants en légumes, peut-être un jour

Une anecdote ? Je récupère souvent « en pension » les orchidées des copines qui sont quasi mortes, je m’en occupe quelques mois, je les bichonne et les leur rapporte en pleine forme 🙂

jardiner zéro déchet avec l'essuie-main en coton bio, doux comme du coton dans la box jardinage bio pour la fête des mère de l'échoppe végétale.

Quels sont tes conseils d’utilisation et d’entretien pour l’essuie-tout ?

L’essuie-tout se lave à 40° max en machine, mieux vaut éviter le sèche-linge, ils sèchent vite à l’air libre dans tous les cas. Il peut être utilisé aussi bien pour s’essuyer les mains après avoir jardiné, pour essuyer la vaisselle, faire le ménage, essuyer la table, faire office de serviette d’invité dans la salle-de-bain, et même de petite serviette de table !

 À vous de jouer pour réduire vos déchets avec cet essuie-tout lavable à retrouver dans le coffret  »Au pays de Mère Nature » !

 

JE VEUX LA BOX

Publié le

Unboxing « Au pays de mère nature » : le headband fleuri

headband fleuri MADE in France à Lille par Enais dans la box jardinage bio "Au pays de Mère Nature"

Dans notre coffret « Au pays de Mère Nature », vous trouverez un joli headband fleuri d’ENAIS, la marque fondée par Anaïs. Nous avons craqué pour ses créations fleuries et délicates, faites main. Découvrez un peu plus l’univers d’Anaïs grâce aux quelques questions que nous lui avons posées !

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

​Anais Poulle, fondatrice & créatrice de la marque ENAIS. Je suis également styliste pour une enseigne de prêt-à-porter en temps complet, j’ai donc peu de temps à consacrer à ma marque mais assez d’énergie, de courage et d’envie pour la développer chaque jour
Diplômée en 2014 de l’école ESMOD, je suis descendue sur Paris dans une maison de haute couture afin de parfaire mes techniques de couture pour acquérir une belle et bonne qualité de travail. Puis je suis remontée dans le nord à Lille, pour créer ma marque il y a près d’un an.

headband fleuri MADE in France à Lille par Enais dans la box jardinage bio "Au pays de Mère Nature"

De quelle façon travaillez-vous, quelle est votre démarche ?

Dans ma marque se dessinent 2 styles : un côté très Ethnique/Bohème et un autre plus tourné vers la nature​. J’aime les imprimés feuillages, tropicaux, fleuris… avec ou sans couleurs. Mon but est de récupérer des coupons de tissus avec des imprimés qui me parlent pour construire des « histoires » couleurs, matières… J’ai la chance de savoir me projeter facilement je peux donc faire le travail dans le sens inverse, trouver le tissu puis en faire une création.
Pour éviter les chutes, je ne place pas mes imprimés, ce qui rend chaque pièce unique quelque part ! Et les morceaux qui restent partent chez une amie qui les donne à des personnes qui les réutilisent comme emballage ou autre !

headband fleuri MADE in France à Lille par Enais dans la box jardinage bio "Au pays de Mère Nature"

Qu’est-ce qui vous a convaincue de collaborer avec l’Échoppe Végétale ?

​L’Echoppe Végétale partage les mêmes valeurs que les miennes, c’était donc une évidence de collaborer.
Je suis moi-même quelqu’un de très naturel et m’inspire beaucoup de la nature dans mes créations ; quoi de mieux que d’assembler nos passions ?

 

Qu’est-ce que vous aimez particulièrement dans la couture ?

​Quand j’étais petite, j’allais souvent chez ma mamie, et de la voir avec un bout de tissu, se mettre derrière sa machine à coudre et en sortir une création me fascinait ! C’était comme de la magie. Alors je lui ai demandé de m’apprendre et je n’ai plus jamais quitté ma machine. Chaque chose qui en sort est pour moi comme un petit rêve qui se réalise ! C’est génial de savoir que l’on passe des heures à faire des choses concrètes.

headband fleuri MADE in France à Lille par Enais dans la box jardinage bio "Au pays de Mère Nature"

En jardinage, êtes-vous plutôt main gauche ou main verte ? Avez-vous une anecdote à raconter ?

Je dirais main verte, même si ma culture sur les fleurs n’est pas très développée…
La preuve, un soir j’arrive dans ma nouvelle maison, où je ne vis pas encore, pour y faire des travaux et je vois une tulipe dans le jardin, encore un peu fermée mais qui dévoile sa couleur.
Le lendemain matin, nous arrivons de nouveau à la maison et la tulipe était sortie en pleine fleur ! Je n’ai pas compris ce changement si rapide ! Je m’empresse de raconter cela (photo à l’appui) à mon papa qui me dit : « C’est normal enfin, une tulipe se referme le soir… »

 

Quels sont vos conseils pour bien porter le headband ?

Il y a tellement de coiffures possibles et imaginables
Moi je le mets par dessus mes cheveux, je place une mèche sur le côté que je bloque au dos et basta ! Naturelle et simple !

 

JE VEUX LA BOX

Publié le

6 gestes pour un jardin zéro déchet

À l’Échoppe Végétale, on aime le jardinage, mais le jardinage éco-responsable. Alors aujourd’hui, nous te donnons quelques idées pour jardiner zéro déchet !

Installe un composteur

Une des premières choses à faire pour un jardin zéro déchet, c’est installer un composteur. En plus de diminuer ta poubelle d’ordure ménagères, tu aura un beau terreau pour tes plantes ! De très nombreuses méthodes existent, choisis celle qui te convient le mieux. Tu peux retrouver des informations utiles sur le compostage dans ce petit guide gratuit édité par l’Ademe.

 

(Photo : Vlaco)

Jardin zéro déchet = zéro pesticide :

Diminue au maximum les produits chimiques que tu utilises dans ton jardin. Ces produits seront de toute manière interdits dès janvier 2019, autant s’y mettre tout de suite ! Ils sont mauvais pour la terre et sa biodiversité et on peut les remplacer par des alternatives beaucoup plus naturelles comme par exemple le vinaigre blanc ou le purin d’ortie.

 

 

On récupère !

L’eau de pluie, les godets pour les semis (ou d’autres options zéro déchet) ou encore les graines de nos plantes pour l’année suivante ; tout ce qu’on récupère pour le réutiliser permet de diminuer grandement les déchets ! Tu peux même t’approcher de l’autonomie avec des semences reproductibles. Plus besoin de retourner acheter des graines chaque année !

(Photo : Marie Cochard)

A bas le plastique :

Les outils de jardinage en plastique, ce n’est pas franchement ce qu’il y a de plus solide. De plus, le plastique est une matière très polluante à fabriquer et très peu recyclée. Si tu passais au durable, avec de beaux outils en métal et en bois ?

(Photo : Echoppe Végétale)

Utilise des matières naturelles :

On oublie les fils en métal plastifiés, les tuteurs en plastique et autres dérivés pétrochimiques. Tu peux tout remplacer par des matières naturelles, telles que la jute, le chanvre, la pierre, le coton, le bois, qui sont entièrement biodégradable et bien plus écologiques à produire pour un jardin vraiment zéro déchet !

(Photo : Marie-Pierre Morel)

Et toi, tu troques ?

On voit souvent, sur les brocantes, des boutures de plantes ou des outils de jardinage. L’occasion est un bon moyen de limiter ses déchets. Pour les graines, les plants et les boutures, cherche des réseaux de troc autour de chez toi, tu trouveras probablement des personnes intéressées par un échange ? Tu peux par exemple troquer des graines sur graines de troc.

 

Cette liste n’est bien entendue pas exhaustive, n’hésite pas à la compléter avec tes propres astuces !